10 erreurs à ne pas qu’il ne faut pas faire en abordant une inconnue dans la rue

Au programme de cet article, le résumé des 10 erreurs qui portent le plus préjudice aux apprentis séducteurs (et autres maladroits) et qui après lecture vous permettront d’améliorer votre capacité à séduire. Lisez, testez et ne trouvez plus d’excuses.

1) Ne pas aborder

Qu’est ce qui vous empêche d’aborder une femme ?

Réponse : 5 mètres, parfois moins.

Le constat est la : Les hommes ont peur d’aborder les femmes et quand ils le font, ils le font mal. Que cela prenne 3 secondes ou 3 minutes (éliminatoire si vous la fixez depuis le début) l’important est de s’habituer à parler aux inconnu(e)s d’une manière naturelle et décontractée et non comme un mendiant/prospecteur/dangereux (certains y arrivent très bien).

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de se lancer sans armes sur un champ de bataille : Aborder n’a rien de dérangeant si cela est bien fait. Cela fonctionne plus que l’on voudrait bien le faire croire Cela n’est ni mal élevé ni impoli (et arrêtez d’écouter votre mère). Seul 10% d’une interaction est imprévisible (Cette femme ne parle que le cambodgien, explosion de téléphone portable, un pot de fleur tombe et vous assomme…) pour le reste nous vous donnons les clefs pour réussir tout au long de cet article et partout sur ce site.

2) Aborder par derrière

Vous la croisez, elle vous plaît, vous échangez un regard, mais vous n’avez pas eu le temps de réagir ? Revenez en arrière mais ne l’abordez jamais de dos.

Question à 20.000 $ : Qui aborde par derrière ?

Les traîtres, les assassins, les agresseurs, les mendiants, bref pas vous. N’ignorez jamais ce détail, (qui n’en n’est pas un) c’est un réflexe social conditionné. Revenez sur vos pas (ne courez pas !) et mettez vous à son niveau. Abordez-la de coté, d’une manière détendue et surtout pas comme si vous veniez de courir un marathon.

3) La poursuivre

Ce point aurait pu être placé en premier, tellement c’est un fondamental : Quand vous aborder une personne arrêtez-vous, toujours. Encore une fois : arrêtez-vous, ne vous penchez pas vers elle et ne modifiez pas votre langage corporel si elle commence à partir (La plupart du temps, ceci se révèlera être un test plus ou moins conscient du style « Va-t-il me suivre si je pars ? Non ? Il a l’air normal, et si je lui donnais 3 minutes ? »).

Ne la poursuivez jamais si elle ne s’arrête pas et/ou qu’elle vous ignore. Aimeriez-vous être poursuivi par un inconnu ? Alors ne le faites pas. C’est de plus très intrusif et cela sera vécu comme une agression. Et n’oubliez pas de sourire, vous êtes là pour le plaisir, non ?

4) Être insistant (et lourd par la même occasion)

Insistant : Il n’y a rien de plus lourd qu’une personne insistante. Les femmes n’aiment pas les pots de colle, et ce n’est pas parce que vous avez pris votre courage à deux mains qu’elle a l’obligation de vous écouter. Si elle passe à coté de vous sans vous écouter, ce n’est peut-être pas seulement pour se donner un genre…

Lourd : Siffler les femmes ne marche toujours pas, sortir en groupe de 15 dans la rue non plus, et enfin le célèbre « ton père est un voleur : il a piqué toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux » est toujours obsolète. Sachez également vous retirer/attendre quand la situation ne s’y prête pas, (quand elle est au téléphone, quand elle se dispute avec sa meilleure amie…) agissez avec discernement.

5) Réciter un texte par cœur

C’est la recette miracle pour passer pour le mec le plus bizarre de l’année. Réciter sans talents (il faut vous l’avouer) des phrases toutes faites en pensant appliquer une formule magique est une idée à proscrire.

Résultat : Elle vous regarde (ou pas d’ailleurs) avec des grands yeux en priant pour que cette situation s’éclipse aussi vite qu’elle est arrivée. Chaque situation, chaque personne, chaque instant est différent : il n’existe pas de phrase universelle qui fera mouche. Pourquoi lui demander quel serait le meilleur cadeau pour votre petite sœur, si vous n’avez pas de sœur ? Pourquoi ne pas essayer de lui dire qu’elle a un style qui sort un peu du commun et que vous espérez bien qu’elle n’ait pas que ça pour elle, et que vous feriez mieux de vérifier tout ça dans la semaine, autour d’un café ?

6) Parler trop vite, trop fort ou trop…

Imaginez-vous dans cette situation :

Vous êtes dans un restaurant tendance, la lumière est tamisée, la musique douce et entrainante, l’atmosphère envoûtante, bref, vous passez un très bon moment. Une femme sublime vous lance un regard profond : elle vous sourit subtilement et s’approche de vous d’une manière élégante et décontractée. Et là c’est le désastre…elle bafouille, parle trop vite, trop fort et finie par être incompréhensible. Le très attendu champagne millésimé se transforme en un vulgaire mousseux de chez l’épicier du coin.

Vous n’avez pas envie de vivre la même chose ? Celle que vous aborderez non plus.

La clef dans une prise de parole est la respiration. Inspirez toujours avant de prendre la parole, exprimez-vous clairement et calmement en expirant depuis votre cage thoracique, le son ne doit jamais venir de votre gorge, mais de votre corps. Pensez-y : les personnes timides ont toujours de petites voix, et ce n’est pas parce qu’elles ont une malformation des cordes vocales, elles n’osent tout simplement pas projeter leurs voix. Ne soyez pas pressés, vous gagnerez des points.

Sachez également prendre des pauses : contrairement à ce que l’on pourrait penser, les silences (si maîtrisés) dans une conversation accentuent certaines de vos idées et rajoute du piment à la situation. Et enfin, ne parlez jamais pour ne rien dire ou pour combler un vide, cela vous desservira toujours, après tout, Desproges n’avait-il pas raison d’affirmer qu’il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et ne laisser aucun doute à ce sujet ?

7) Ne pas assumer

Soyons clairs : vous êtes venu la séduire. Vous cherchez à obtenir son numéro de téléphone, la revoir et plus si affinités. Et alors ? Elle vous plait, assumez-le. Ne vous excusez jamais d’avoir eu l’audace de venir la voir (même si vous avez fait une des ces 10 erreurs). Regardez-la dans les yeux et n’ayez pas peur d’être franc avec elle : une femme détectera très vite ce qui sonne faux. Ne vous cachez pas derrière un personnage en essayant de l’impressionner, c’est lourd, vieux jeux et cela n’a jamais marché. Votre démarche est déjà impressionnante, surtout si vous le faites bien.

8) Ne pas prendre son numéro/Donner le votre

Une femme qui refuse de laisser son numéro, sous prétexte qu’elle préfère prendre le votre, ne vous rappellera pas. C’est une formule de politesse qui signifie également que vous n’avez pas été suffisamment efficace sur le moment. Concernant votre adresse e-mail, votre carte de visite ou MSN, c’est encore pire, économisez votre temps : une fille intéressée vous donnera son numéro. Sachez enfin qu’il est possible (presque la moitié du temps) de rattraper le moment où cette situation pointe le bout de son nez en la rassurant de manière subtile :

Exemple

Elle : Je ne donne jamais mon numéro de téléphone à un inconnu, donnez moi plutôt le votre.

Idée de réponse : (Souriez) C’est mignon. Mais il faut parfois savoir faire preuve de souplesse. Ce serait dommage de louper un excellent moment à cause d’une règle que vous vous êtes imposée et qui s’appliquerait plus à une autre catégorie de personnes : les lourds qui n’ont rien compris et les gentils garçons qui rendent vos journées bien plus ennuyeuses que l’imprévu d’une belle rencontre.

9) Vérifier le numéro

Surtout d’une manière lourde et flagrante. Il n’y a en fait rien de pire pour montrer que vous n’avez pas confiance en vous et pour véhiculer l’idée que vous ne le méritez pas… contre-productif n’est-ce pas ? Qui plus est ce comportement laissera penser que vous êtes une personne intrusive ET insistante : Imaginez un instant qu’une femme vous aborde dans la rue, vous demande votre numéro de téléphone et quand vous finissez par enfin lui donner, elle insiste pour savoir si ce numéro n’est pas un faux. Prometteur non ? Alors si vous tenez réellement à vérifier le numéro (ce que nous ne conseillons pas, à moins que ce soit cette fille si spéciale de l’autre jour…) voici la marche à suivre : Feignez une petite erreur sur les derniers chiffres du numéro de téléphone en lui répétant à haute voix.

Exemple

Elle : 06.XX.XX.04.18

Vous : 06.XX .XX .04.08 ?

Elle : Non, XX.04.18.

Cette astuce, empruntée à Soral, doit être consommée avec modération : le but étant que cette femme vous le donne avec plaisir et l’envie de vous revoir prochainement. C’est pourquoi nous vous encourageons à progresser plutôt que d’user de petits tours comme celui-ci.

10) Ne pas accepter le refus

Cela n’a pas marché ? Bonne nouvelle, toutes les études sont unanimes : il n’y a pas qu’une femme sur terre.

De plus, une femme que vous aurez abordée dans la rue ne vous rejettera jamais vous, mais votre façon de l’avoir abordée, ce qui a toute son importance : Une femme ne peut pas vous connaître en 5 minutes, elle ne connaît ni vos valeurs, ni votre mode de vie et encore moins les relations que vous entretenez avec les autres. Si elle vous rejette, ce n’est jamais personnel. Et sachez enfin qu’il est normal que certaines refusent : plaire à tout le monde serait plaire à n’importe qui.

Le mot de la fin

Ce guide regroupe les erreurs les plus communes que fait un homme quand il aborde une femme dans la rue. Ces règles ne sont pas gravées dans un code de conduite universel et ne font pas l’objet d’une formule qui vous permettra de réussir à tous les coups. Il existe beaucoup d’autres points essentiels dans une interaction que nous vous laisserons découvrir par vous-même.


11 réponses à 10 erreurs à ne pas qu’il ne faut pas faire en abordant une inconnue dans la rue

  1. Venusian 29 juillet 2012 à 21 h 50 min #

    Pour le numéro, personnellement sans vraiment une volonté de vérifier le numéro je lui propose de faire sonner le sien de suite pour qu’elle ait aussi le mien. Ca passe très bien, et ça lui permet aussi d’éviter d’avoir un +336 … inconnu qui s’affiche quand vous allez la rappeler.
    Cet argument est généralement très bien accepté et elles n’y voient jamais un argument lourdingue pour vérifier si le numéro est bon.

    • Alexandre 30 juillet 2012 à 9 h 55 min #

      Oui, tu as raison. Cet article a 5 ans, depuis mon point de vue à évolué et j’en propose une mise à jour dans mon livre et mes séminaires.

  2. Marco 28 septembre 2012 à 1 h 59 min #

    Au sujet du séduction sur Facebook. Si notre cible venait a nous faire tourner en rond pour un rendez-vous, que faut il faire?! (Tourner la page?!!)

    • Alexandre 28 septembre 2012 à 7 h 44 min #

      Si elle te fait tourner au rond, c’est quelle n’est pas intéressée. Une fille intéressée trouvera toujours du temps pour te voir.

  3. shakoule 3 novembre 2012 à 0 h 29 min #

    slt, votre article est tres interessant et util pour des debutants comme moi ! soyez en remercier … mais mon souci se trouve au niveau du numero de phone a mon avis il est preferable de donner son numero k de prendre le sien car de ce fait tu auras l’opportinite de savoir si elle est interesse au cas ou elle appel, et si elle n’appel pas cela sgnifie k’elle n’est pas interesse …

    • Alexandre 4 novembre 2012 à 16 h 18 min #

      C’est faux, une femme qui prendra ton numéro sans que tu puisses prendre le sien ne te rappellera pas. Une femme intéressée te donnera son numéro de téléphone.

  4. Jean Eddy 5 novembre 2012 à 11 h 19 min #

    N’oublie toujours pas qu’il ya l’être et paraître. Donc votre niveau d’attente est egalement votre niveau de deception. Merci Alexandre, c vraiment cool.

  5. Roland 18 novembre 2012 à 11 h 29 min #

    Bonjour à l’équipe,

    Pour en revenir à la page vidéo de Vincent qui montrait comment il abordait, sympathisait et partait avec le numéro de téléphone, j’avais dit en commentaire que cet exemple  »in vivo » valait trente articles (même de qualité), car là, on voyait de la pratique.
    Et que j’avais pigé que j’avais tendance, quand j’abordais, à me compliquer la vie en oubliant le principal (et accessoirement, laissé passer plusieurs (belles ?) occasions!). Hé bien, hier, j’ai retenu sa sympathique leçon, et après mon cours de salsa, sympathisé avec une sympathique étudiante tchèque. Et obtenu son numéro de portable.
    Bien sûr, faudra obtenir un 1er rendez-vous, et 2ème si affinités…
    En tout cas, ce fil rouge dont parlait Vincent m’a été bien utile, et le sera encore à l’avenir ^^
    Merci ^^

  6. Karla 22 septembre 2014 à 12 h 12 min #

    Autant être honnête envers vous, je suis une femme et je DETESTE qu’on m’aborde dans la rue, peu importe comment s’est fait, je déteste ça…je trouve ça très très LOURD.
    Ca doit m’arriver 3 fois par jour et je supporte pas. Ne faites pas ça, rencontrer des femmes sur votre lieu de travail ou d’activité, mais ne les aborder pas dans la rue, j’en connais aucune qui aiment ça.
    Au pire elles vont se sentir belle, mais elles donneront très rarement suite à votre abordage : si vous nous aborder, vous passer pour le gros chien affamé.

    • Alexandre 23 septembre 2014 à 11 h 22 min #

      Bonjour Karla,

      Autant être honnête avec vous, je suis un homme et je peux vous dire que de nombreuses femmes acceptent de donner leur numéro dans la rue si l’approche est bonne.

      Je l’ai fait personnellement, mes élèves le font, mes lecteurs le font et plein d’autres hommes que je ne connais pas le font également tous les jours.

      Oui, il y a des hommes lourds et même des harceleurs dans la rue. Mais le but de ce site est justement de partager les bonnes pratiques pour que ce soit un plaisir pour tout le monde.

      Ici, pas de « gros chien affamé », simplement des hommes capables d’aborder avec élégance et décontraction un femme qui leur plait dans la rue.

      Des hommes également capables d’accepter le refus sans insister si la réponse est négative.

      Ne mettez pas tout le monde dans le même panier et comprenez que votre vision/expérience ne couvre peut être pas l’ensemble des possibilités 🙂

      Bonne journée,

      Alexandre

  7. BearMaster 8 octobre 2016 à 19 h 31 min #

    Au lycee je suis allé voir une fille avec qui j’échangeais des regards, puis est allé la voir pour lui laisser mon numéro.

    Elle connaissait déjà mon nom alors que l’on ne se connaissait pas (elle aurait entendu un de mes amis m’appeler)
    Seulement je pense que ce n’est pas anodin de retenir le prénom de quelqu’un que l’on ne connaît pas !

    De plus elle a fait demi tour après avoir eu mon numéro comme si elle avait oublié ce dont pourquoi elle était venu (montée d’émotions?)

    Le problème étant que parfois je passais à côté d’elle, la fixais et elle cette fois elle regardait droit devant elle !
    De plus j’ai l’impression qu’elle n’essaye pas de relancer la conversation si celle-ci se termine..

    Bien qu’en un soir où nous avons parlé, je trouve qu’une certaine fluidité s’est glissée entre nous, une 100aines de messages, un espèce de petit langage mongole qui nous fait rire etc..

    J’aimerais savoir ce que vous pensez de tout ça merci !

Laisser un commentaire

Savez-vous QUOI DIRE pour aborder une inconnue avec SUCCÈS ?

x