Aborder une femme, quand on y réfléchit, ce n’est pas si difficile dans l’absolu. En réalité, c’est la notion même de « résultat », de « performance », qui impacte le comportement masculin au point d’influencer négativement note attitude et notre vision des choses. Demander l’heure, le chemin du tabac le plus proche ou la date à une inconnue est loin de représenter un obstacle. En revanche, essayer d’obtenir un numéro de téléphone ou d’inviter une femme à boire un verre semble tout de suite plus stressant, plus délicat. Nous tendons alors à renier l’aspect naturel d’une telle interaction, comme s’il existait un « cadre relationnel » adéquat pour aborder une femme. C’est ce phénomène, entre autres, qui rend la rencontre de jeunes demoiselles aussi « difficile » dans l’imagerie collective. Le but de l’article du jour, c’est bien évidemment de déconstruire ces croyances sans fondements.

Comment aborder une femme avec succès ?

Aborder une femme, quand on y réfléchit, ce n’est pas si difficile dans l’absolu. En réalité, c’est la notion même de « résultat », de « performance », qui impacte le comportement masculin au point d’influencer négativement note attitude et notre vision des choses. Demander l’heure, le chemin du tabac le plus proche ou la date à une inconnue est loin de représenter un obstacle. En revanche, essayer d’obtenir un numéro de téléphone ou d’inviter une femme à boire un verre semble tout de suite plus stressant, plus délicat.

Nous tendons alors à renier l’aspect naturel d’une telle interaction, comme s’il existait un « cadre relationnel » adéquat pour aborder une femme. C’est ce phénomène, entre autres, qui rend la rencontre de jeunes demoiselles aussi « difficile » dans l’imagerie collective. Le but de l’article du jour, c’est bien évidemment de déconstruire ces croyances sans fondements.

1) Remise en cause de la notion de refus

Ce qu’il faut bien comprendre avant d’aborder une femme, quel que soit le contexte, c’est que sa réaction vis-à-vis de votre approche ne dépend pas nécessairement de votre personnalité ou du discours que vous tiendrez. Objectivement, il existe tout un tas de raisons qui peuvent amener une femme à vous dire non. Elle peut être triste, pressée, mariée… bref, certains aléas peuvent vous être défavorables.

Les hommes ont souvent une vision erronée de la séduction qui les pousse à voir dans les échanges avec le sexe opposé un phénomène consistant à obtenir des faveurs, à plaire, et pourquoi pas, à mettre en place un rapprochement matériel. Cette idéalisation limite largement leur tendance à être naturels et à dédramatiser la situation. Quid de l’instant présent ? De la simple satisfaction de discuter avec une inconnue ?

Dans ce cadre, votre objectif lorsque vous abordez une femme n’est pas nécessairement de mettre votre interlocutrice dans votre poche, et de l’amener à tomber sous votre charme. Non, c’est tout simplement d’apprécier la démarche en elle-même et de limiter les erreurs comportementales faisant la démonstration de votre tendance à baser votre rencontre sur un éventuel développement ultérieur.

2) Pourquoi les femmes sont parfois réticentes lorsqu’on les aborde ?

La réponse, vous la connaissez sans doute : les hommes font énormément d’erreurs lorsqu’il s’agit d’établir un contact léger et agréable. L’approche la plus traditionnelle est alors aussi la moins efficace. Par réflexe, ces derniers ont tendance à faire des compliments, à mettre les femmes sur un piédestal. C’est flatteur, c’est certain. Mais cela matérialise une absence de challenge psychologique, de défi proposé aux demoiselles ainsi abordées.

Dire à une femme qu’elle est ravissante, c’est bien, mais cela vous place automatiquement en position de demandeur, de dominé. Inutile de dire que vous prenez d’entrée de jeu le mauvais pli. Et c’est bien évidemment, sans même entrer dans les considérations encore plus « destructrices » pour l’image de l’homme séduisant (le fait de poursuivre une femme, de l’aborder de dos, alors qu’elle est occupée, d’insister si elle refuse de répondre, de s’adresser à elle en déclamant un texte appris par cœur…).

Contrairement à ce que l’on peut entendre ou lire ici et là, les femmes ne sont pas contre le fait de faire des rencontres, bien au contraire. Ce qu’elles attendent, c’est simplement quelqu’un qui saura les considérer autrement que comme des morceaux de viande, qui fera  preuve de respect et démontrera ses capacités sociales, avant même d’exposer clairement toute notion de séduction ou de tenter de sexualiser une situation qui n’a pas lieu de l’être.

3) Comment aborder une femme, simplement, sans se discréditer ?

En priorité, c’est la légèreté qui devra être au centre de votre démarche, lorsque vous voudrez vous adresser à une inconnue. Les notions de résultats ou d’objectifs ne sont pas nécessairement à prendre en compte. L’important, c’est avant tout de considérer les femmes que vous abordez comme des personnes lambda, des amies de longue date.

Le moyen le plus évident d’établir le contact semble alors de justifier votre approche en vous appuyant sur votre environnement. On oublie donc les phrases d’approche bidons (du type «  mademoiselle, vous êtes ravissante, je peux vous offrir un verre ? ») au profit de quelque chose de plus personnel, de plus entraînant. Votre but, c’est de vous démarquer, de démontrer que votre vision du relationnel est basée sur l’échange en lui-même, en  refusant la pression du moment.

« Bonjour ! Je n’ai pas pu m’empêcher de voir que vous lisiez Nietzsche. Très bon choix si je peux me permettre. Me voilà donc face à une philosophe…!  Est-ce par plaisir ou en lien avec votre activité professionnelle ? ».

Très simplement, le dialogue peut être amené grâce à la mise en valeur de points communs, de détails autres que le décolleté de votre interlocutrice, ce qui permet d’ouvrir une discussion s’annonçant sous les meilleurs auspices.

La suite ? Elle est très simple ! Il vous suffit de continuer le dialogue en vous appuyant sur un questionnement ouvert, vous permettant d’ériger la demoiselle comme centre de l’intérêt et non de faire la démonstration de votre toute-puissance.

Après quelques minutes, il vous suffira de vous excuser, de justifier votre nécessité d’interrompre la conversation (vous êtes une personne très occupée) et de proposer un échange de numéros afin de continuer le débat ultérieurement.

Bien évidemment, cette approche s’adaptera selon le milieu dans lequel vous évoluez (dans la rue, en boîte, dans un bar…), mais la priorité restera toujours la même : refuser la conformité, la logique qui voudrait que vous démontriez trop rapidement votre intérêt d’un point de vue sentimental.

En fait, pour qu’une femme soit séduite, il suffit de lui laisser se demander si vous êtes simplement une personne sociable ou si vous cherchez véritablement à la revoir. Simple, non ?


3 réponses à Comment aborder une femme avec succès ?

  1. Séduction par CCA 23 juin 2013 à 12 h 08 min #

    J’approuve complètement ce que vous dîtes dans cet article ! Des conseils vraiment judicieux. Et comme vous le dîtes bien, le point le plus important, c’est de rester spontané. Il ne faut pas préparer de textes à déballer à l’avance .. Il suffit de rester naturel, de se servir de la situation et du moment pour réussir son abordage.

    Vraiment de très bons conseils ! (Référence à votre trame en 4 points d’ailleurs non ?)

    Au plaisir de vous lire,
    Hugo.

  2. Ratianaud 29 juillet 2015 à 16 h 45 min #

    Trés bons conseils ;j’adapte ça comment au boulot ?Je travaille en milieu hospitalier , milieu trés féminisée .Merci de votre réponse .Cordialement

    Christophe R

Répondre à Séduction par CCA Cliquez ici pour annuler cette réponse

Savez-vous QUOI DIRE pour aborder une inconnue avec SUCCÈS ?

x