On s’était laissé sur la clôture de notre série de 4 articles sur la rentrée… Mais comme celle-ci a, vous l’aurez maintenant compris, une importance capitale, un dernier mot sur le sujet. Et pas des moindres. État d’esprit à adopter pour réussir, gestion du budget étudiant, look et séduction sur le campus, vous pensiez qu’on avait fait le tour sur la question. Mais je gardais un joker sous la manche que j’avais prévu de sortir avec un peu plus de recul, une fois ces quatre premiers articles bien assimilés. Et on parle de quoi mon bon môssieur ? Du plus important. Du style de vie en général. Logement, argent, entourage… Prêts ? On y va.

Comment améliorer votre lifestyle étudiant ?

On s’était laissé sur la clôture de notre série de 4 articles sur la rentrée… Mais comme celle-ci a, vous l’aurez maintenant compris, une importance capitale, un dernier mot sur le sujet. Et pas des moindres. État d’esprit à adopter pour réussir, gestion du budget étudiant, look et séduction sur le campus, vous pensiez qu’on avait fait le tour sur la question. Mais je gardais un joker sous la manche que j’avais prévu de sortir avec un peu plus de recul, une fois ces quatre premiers articles bien assimilés. Et on parle de quoi mon bon môssieur ? Du plus important. Du style de vie en général. Logement, argent, entourage… Prêts ? On y va.

Habiter chez ses parents n’est pas une fatalité.

Alors oui, quand vous n’avez vraiment pas le budget pour gagner votre indépendance et « voler de vos propres ailes » comme votre maman le dit sans doute, il va falloir faire avec. Compliqué quand on compte ramener sa date du soir, si tout s’est bien passé, dans son nid douillet ? Compliqué quand on rentre chez soi crevé des cours et que les corvées nous sont imposées ?

Pas tant que ça en fait… À condition d’être malin. Pour vos dates, il n’y a rien de plus simple que de demander gentiment au pote qui a le petit studio sympa dans le centre-ville de vous le laisser pour la nuit pendant que lui va dormir chez sa nana. Concernant les fameuses corvées, gardez en tête qu’en vivant chez vos parents, vous profitez de nombreux avantages (nourri / logé / blanchi) et qu’il est normal de participer à la vie de la maison alors anticipez.

Faites de vous même, sans qu’on vous le demande, certaines tâches et vous verrez qu’on vous en réclamera moins. Et puis voyez les choses à moyen-terme : profitez de la situation pour préparer votre futur déménagement en économisant. Parce que les bons plans, il y’en a. Colocation, sous-location et autres logements universitaires… Les loyers à prix réduit existent… À condition de savoir les trouver et de sauter sur les occasions.

À l’affut des bons plans.

Que ce soit en terme de look, de sorties ou encore de restos, il n’est pas nécessaire d’avoir son portefeuille rempli de billets violets pour avoir un style de vie de qualité. Le tout est d’être curieux et de savoir fouiner pour trouver ce que vous cherchez au moindre prix. L’incontournable, c’est l’achat d’occasion. Vous serez étonnés de voir quels trésors on peut trouver en friperie ou sur des sites de petites annonces.

De même, pensez brocante et vide-grenier si vous cherchez de la déco pour chez vous. Niveau sortie, au lieu d’amener votre date au bar PMU du coin, explorez votre ville pour découvrir les endroits originaux qu’elle a à vous proposer. Bar d’hôtel, resto de musée… Vous serez surpris de ce que les lieux culturels ont à vous proposer. Enfin, le web et ses guides devraient vous permettre d’avoir une base de données solide pour commencer à aller vérifier de visu si tel ou tel lieu vaut le détour.

Une affaire de famille.

Ok, ils vous râlent dessus. Ils se demandent ce que vous pouvez bien foutre de vos week-ends pour ne pas vous avoir vu plus de 10 minutes. Ils vous font la morale comme si vous aviez 5 barreaux. Et alors ? Primo, montrez-vous responsable et assumez vos choix et leurs éventuelles conséquences. Vous leur montrerez, si ce n’est leur prouverez, que vous avec grandi et gagné en maturité et qu’il n’y a donc plus autant de soucis à se faire.

Segundo, n’oubliez jamais une chose : si vos parents sont à vos basques, c’est certainement par amour. Et cet amour, inconditionnel, est un bien précieux. Un véritable trésor. Car votre famille ne vous laissera jamais tomber. Même quand vous serez, et je ne vous le souhaite pas, au fond du trou, et que ceux que vous croyiez être vos meilleurs amis vous auront laissé tomber… Vous réaliserez que c’est les seuls sur qui vous pouvez compter en toutes circonstances. Alors ne gâchez pas ça et veillez à entretenir des rapports de qualités avec eux.

La vie étudiante, elle peut vite être grisante. Nouveaux potes, des nanas, des fêtes… Mais n’oubliez pas l’essentiel.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire