Améliorer sa vie

Les 7 piliers d’une vie saine

Avoir une vie saine, ce n’est pas que manger bien. Ce n’est pas que faire du sport. Un mode de vie sain se caractérise par un équilibre à tous les points de vue.

Comme j’aime avoir une vision globale des sujets que j’aborde, la « vie saine » ne fait pas exception. En effet il ne sert à rien d’avoir une vision segmentée d’un sujet parce que cela ne permet pas de voir toute la réalité de celui-ci.
Par exemple il ne sert à rien de se concentrer uniquement sur des techniques de séduction pour partir à la recherche d’une fille. Si on est timide, il faut considérer l’ensemble de la chose. Il faut chercher pourquoi est-ce que l’on se considère comme timide, comment changer cette croyance, comment gagner en estime de soi, comment faire grandir son cercle social, comment augmenter son charisme et, pourquoi pas, les techniques de séduction. Mais elles ne sont qu’une infime partie de l’équation. Voilà pourquoi je vais m’attacher aujourd’hui à vous présenter les 5 piliers, selon moi, d’une vie saine.

1. L’alimentation

On commence fort avec le pilier qui pour moi est le plus important (et vous allez découvrir pourquoi) : l’alimentation ! Surtout que l’on peut vite faire n’importe quoi quand on ne sait pas quoi manger.

25 phrases de drague anglophones osées, voire CHOQUANTES

Comment Séduire LA Femme ?

Nous avons créé une Masterclass Spéciale où tu vas découvrir :

  • La règle absolue qui permet d'attirer inévitablement une femme à toi en hackant la Psychologie Féminine
  • Comment devenir un aimant naturel à femmes en suivant un plan SIMPLE qui te fera GAGNER EN CONFIANCE
  • Les 4 erreurs qui empêchent les débutants de séduire une fille et d'être en couple avec la femme de leurs rêves...
  • Un condensé de 10 ans d'expérience dans le domaine de la séduction, des relations et de la psychologie
  • Pour y accéder gratuitement, il te suffit de remplir les informations ci-dessous :

    arrow-circle-right

    On peut dormir extrêmement bien, avoir des relations de qualité, faire du sport… Si on mange de la junk food (malbouffe) à longueur de journée, cela ne va pas le faire, cela va détruire notre santé et notre énergie. Il sera très difficile par ailleurs d’avoir une hygiène physique correcte !

    Est-ce que cela vous viendrait à l’idée de mettre de l’huile d’olive dans votre voiture pour rouler ? Evidemment que non ! Alors pourquoi est-ce que vous mettez des sodas et des hamburgers dans votre organisme ? Cela l’encrasse et l’empêche de fonctionner correctement !

    Gardons en tête que selon notre manière de nous nourrir et notre dialogue interne, on envoie un message très fort à notre inconscient. Lorsqu’on consomme de la malbouffe, le message envoyé à notre inconscient est le suivant : « Je me fous de ma santé, je maltraite mon corps. »

    A l’inverse, si on opte pour une alimentation saine, on envoie le message suivant à notre inconscient : « Je prends soin de mon corps et de ma santé, je m’aime. »

    Voilà pourquoi la seule modification de notre alimentation nous permet par ailleurs de gagner en estime de soi. On ne peut pas espérer avoir une vie saine sans changer notre alimentation. Regardons de plus près les personnes qui ont réussi dans ce monde dans différents domaines : que ce soit Arnold Schwarzenegger, Novak Djokovic ou les Obama, pour n’en citer que 3, ils prennent très soin de leur mode de vie et en particulier de leur alimentation (ainsi que de l’activité physique, nous y reviendrons).

    Lorsqu’on adopte une alimentation saine, on apporte un maximum de micronutriments essentiels à notre corps dont il a besoin pour fonctionner.

    Si on construit un meuble IKEA, il vaut mieux avoir toutes les pièces pour monter le meuble, et c’est la même chose avec notre corps !

    Alors, on change quoi dans notre alimentation ?

    Concrètement, si on suit le modèle paléo (que je considère comme le plus adapté à une majorité de personnes), on modifie les choses suivantes :

    • Suppression des produits industriels : plats préparés, restaurants bas de gamme, fritures, produits transformés (avec liste d’ingrédients à rallonge), biscuits, fast-food,…
    • Suppression des produits laitiers : lait UHT, crème fraîche, fromage blanc… Excepté, si on le souhaite et qu’on les tolère, les fromages et le beurre (au lait cru) d’animaux nourris à l’herbe, de préférence en sélectionnant plutôt chèvre et brebis plutôt que vache.
    • Suppression des produits céréaliers : pain, pâtes, brioches, pain de mie, à base de blé, orge, seigle, épeautre… Excepté, si on le souhaite et qu’on les tolère, le riz basmati (ou riz de camargue), avoine, quinoa. Note : le sarrasin n’est pas une céréale et peut donc être consommé puisqu’il ne possède pas les inconvénients des céréales.
    • Suppression des légumineuses, surtout le soja, sauf s’il s’agit de soja fermenté (que l’on peut alors manger pour ses bénéfices) : tempeh, soupe miso, tamari…

    Voilà grosso modo les changements que l’on peut faire pour tendre vers un « idéal » (que je mets entre guillemets parce qu’il n’y a pas d’idéal universel, chacun a des besoins différents). Dans tous les cas, supprimer ces produits et se concentrer sur des produits frais, bruts, de saison et de qualité biologique, est forcément une bonne solution.

    Quand je parle de produits bruts, c’est notamment les légumes, les fruits, les algues, les herbes, le poisson, la viande et les œufs, les oléagineux, en y ajoutant si on le souhaite, les huiles végétales, le cacao, les épices… qui peuvent être un peu transformés.

    Bref, je vous encourage à consommer au maximum tout ce qui est brut, non transformé par l’homme.

    2. L’activité physique

    Le deuxième pilier, et non des moindres, est l’activité physique. C’est évident, et pourtant le taux de sédentarité est énorme. Dans le monde, 3.2 millions de morts par an sont attribués à la sédentarité. On assiste, avec le cocktail explosif malbouffe et sédentarité, à une montée fulgurante d’obésité et tous les problèmes qui s’ensuivent.

    Si vous êtes sur ce site, c’est que vous vous intéressez déjà à votre santé et ça a le mérite d’être souligné, alors bravo ! Maintenant, si vous ne faites pas du sport, il va falloir y songer, et pas d’excuse de temps.

    Tout le monde a le temps de prendre 10 minutes pour faire de la corde à sauter ou n’importe quel travail de fractionné (course, kettlebell,…)

    Je tiens à vous dire que si vous pensez ne pas avoir le temps de faire du sport, c’est qu’il est dans de changer quelque chose dans votre vie et de revoir vos priorités.

    Pourquoi ? Parce qu’il y a tellement d’avantages à faire de l’activité physique que ça va vous faire gagner du temps : gain d’énergie, gain de motivation, meilleure confiance en soi, meilleure santé donc moins de maladies…

    Si vous êtes intelligent vous comprenez où je veux en venir.

    Si vous manquez de temps pour prendre soin de votre santé, voici plusieurs possibilités : jetez votre télévision, faites le tri dans votre vie (relations, objets,…), levez-vous plus tôt, apprenez à gérer votre temps, déléguez des tâches, supprimez des tâches.
    Si avec ça vous n’arrivez pas à dégager 2 heures par jour, vous êtes de mauvaise foi 🙂

    N’ayez pas peur de ne plus voir certaines personnes de votre entourage, l’être humain est en évolution perpétuel et il est absolument NORMAL de changer d’environnement peu à peu, surtout lorsqu’on est dans une démarche de progression comme une grande part des lecteurs de ce site.

    Je conçois le sport aussi dans la vision paléo dont je parlais pour l’alimentation.

    Le sport paléo, c’est quoi ? Pour moi, c’est simplement se servir de son corps de la manière dont il est conçu ! C’est à dire pour être extrêmement polyvalent : courir, sauter, nager, pousser, tirer, se baisser, escalader, se pendre (par les mains !), s’accroupir, ramper…

    Si vous faites tout cela, vous faites tout ce pour quoi votre corps est physiquement programmé, donc vous diminuez considérablement le risque d’avoir mal au dos ou de développer des problèmes de santé. Le mal au dos est l’apanage de l’homme moderne qui reste le cul vissé sur une chaise pendant 8 heures.

    3. Des relations sociales saines

    C’est bien connu, les relations sociales sont très importantes dans notre vie. Ce qui est moins connu, c’est que c’est aussi essentiel pour être en bonne santé.

    Une étude sur plusieurs dizaines d’années a récemment montré que les relations sociales étaient le facteur N°1 de bonheur dans la vie d’une personne.

    Forcément, si l’on entretient des relations conflictuelles dans notre famille, avec nos proches, il est normal que l’on ait un moral beaucoup plus bas que si on a des relations de qualité. Cela affecte donc, comme je le disais, également la santé.

    Avoir des relations toxiques avec des personnes qui nous empoisonnent stimule le cortisol, l’hormone du stress, qui entraîne stockage des graisses, état de stress permanent, insomnies… Le cortisol en excès est un réel poison et il est l’élément qui caractérise notre train de vie moderne de stressé.

    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi d’avoir un mode de vie paléo, un mode de vie complètement différent de la moyenne des gens (puisque la moyenne des gens est en surpoids et en mauvaise santé).

    Il est important de faire du tri dans nos relations, parce qu’en tant qu’être humain, nous évoluons et il est tout à fait normal que la plupart de nos fréquentations changent en avançant en âge. Les personnes avec qui on traînait à l’adolescence ne correspondent pas forcément à notre mode de pensée d’aujourd’hui.

    Je ne dis pas non plus qu’il faut vous couper de toutes les personnes qui ne pensent pas comme vous, mais gardez en tête qu’il est inutile de conserver des relations avec des gens avec qui vous n’avez plus rien en commun et avec à la clé une relation toxique qui ne vous apporte rien d’épanouissant !

    Ensuite faire le tri n’est pas la seule chose à faire. Les relations que vous entretenez avec les gens sont comme un feu de bois : il faut l’entretenir pour éviter qu’il ne s’éteigne.Il est donc primordial d’apporter des bûches dans toutes vos relations pour entretenir votre réseau, y compris les personnes que vous connaissez peu !

    La puissance de votre réseau dépend des personnes que vous connaissez peu, vous devez sympathiser de plus en plus avec ces personnes et prendre de leurs nouvelles.

    Développez l’écoute active : écoutez plus que ce que vous ne parlez. Soyez réellement intéressé par ce que vous dit votre interlocuteur. Ne cherchez pas à répondre pour parler de vous, pour surenchérir ou avoir raison, c’est l’apanage des orgueilleux, de ceux qui veulent montrer qu’ils ont la plus grosse (sauf que gardez en tête que ce sont les petits chiens qui font du bruit, les gros sont beaucoup plus silencieux…).

    Pour vous faire des amis, apprenez à vous intéresser vraiment à l’autre, à lui poser des questions et à vraiment être curieux de la réponse.

    Développer vos capacités de communicant est la meilleure compétence que vous pouvez développer pour avoir des relations saines avec votre entourage.

    Vous ne le savez peut-être pas mais la plupart des gens communiquent extrêmement mal : ils critiquent, culpabilisent, veulent avoir raison, surenchérissent, parlent d’eux et n’écoutent pas. Je le constate vraiment au quotidien, je côtoie beaucoup de personnes en dehors des personnes qui se développent et qui maîtrisent un tant soit peu la communication, les autres n’écoutent pas.

    Développez cette qualité et vous vous démarquerez très largement, vous vivrez beaucoup moins de conflits, donc vous aurez moins de stress, vous aurez des relations beaucoup plus harmonieuses et vous serez plus heureux et en meilleure santé ! Ca vaut le coup, non ?

    Une dernière chose : lorsqu’une dispute se déclenche, ne cherchez pas à avoir raison ou à contredire, acceptez vos fautes, c’est le meilleur moyen de désamorcer la dispute.

    Même si vous avez raison, soyez le plus intelligent et avouez vos torts pour faire redescendre la sauce, vous verrez bien vite que c’est la stratégie la plus utile, et cela montre une grande force de caractère. Il faut savoir faire preuve d’humilité pour accepter ce que l’autre nous reproche, mais vous avez tout à y gagner !

    4. La nature

    On a tendance à sous-estimer la nature, qui peut être considérée comme une vitamine tellement elle est importante. La nature est notre environnement naturel, et ne pas comprendre cela assure de mettre en danger sa santé sur le long terme.

    C’est comme pour le sport ou l’alimentation : une alimentation paléo et un sport adapté ne sont pas bons pour la santé en soi, c’est la malbouffe et la sédentarité qui sont extrêmement mauvais pour nous. Quelle différence cela fait ?

    En pratique, il n’y a aucune différence, mais je fais la distinction pour la compréhension de la chose. Un humain fonctionne normalement avec ces 7 piliers que je présente dans cet article. Une alimentation adaptée nous fait fonctionner correctement, c’est la même chose pour l’activité physique et la nature.

    C’est dès qu’on ne remplit plus ces besoins vitaux pour le corps que les problèmes arrivent. C’est donc pour cela que je dis que ce n’est pas « bon » en soi, c’est simplement que c’est le fonctionnement normal de l’être humain de vivre ainsi.

    De fait, la nature a énormément de bénéfices dans notre monde stressé et pollué : elle permet de diminuer notre stress et notre anxiété, elle améliore la créativité, l’attention et la productivité, elle est excellente pour la santé oculaire, pour la santé pulmonaire, pour la santé psychique et mentale et pour la santé en général. S’exposer très régulièrement à la nature est un formidable moyen d’augmenter notre longévité.

    Pour ce faire, il y a de multiples possibilités : je vous invite à aller plus souvent près d’un lac, d’une plage, d’une forêt, de la campagne… Si vous habitez dans une grande ville, il y a de grandes chances pour qu’il y ait des parcs : allez-y régulièrement pour prendre le temps de décompresser, pour lire, pour méditer, pour écouter des audios ou pour simplement marcher avec tous les sens en éveil.

    Faites un détour pour aller au travail, évitez le métro ou la voiture et passez par un coin vert quitte à rallonger votre durée de transport. Faites-vous des week-ends dans la nature, dans un endroit éloigné de toute civilisation, à la montagne, à la campagne, dans la forêt, dans la savane, dans la jungle amazonienne… Il n’y a que l’embarras du choix !

    Prenez aussi le temps de vous allonger à l’écart d’une ville et d’observer un beau ciel d’été dégagé avec la multitude d’étoiles et la voie lactée, c’est extrêmement apaisant et cela reconnecte à notre nature profonde.

    5. Le jeu

    Le jeu, pilier d’une vie saine ? À ce stade, vous devez vous dire « Ok Fabien, la nature ça passe, mais là jouer, tu te fous de nous ?! »

    Eh bien, absolument pas ! Le jeu est un pilier extrêmement important de la vie saine.

    Pourquoi ? Parce que l’on vit dans une société de gens sérieux, sérieux tout le temps, blasés, chiants, mornes, ennuyeux, une société tellement tabou que tout est tabou : rire sans raison, faire des grimaces, courir partout… Si vous faites un de ces comportements, vous êtes catalogués comme fou et on vous envoie le psychiatre direct pour qu’il vous prescrive quelques médicaments dans le but de vous calmer et de faire de l’argent à big pharma.

    J’insiste, le jeu est vraiment un pilier essentiel de la vie saine. Je parle de jeu dans sa globalité, au sens large, c’est à dire le fait de voir la vie comme un jeu, parce que de toute façon, la vie ce n’est que ça : un jeu.

    Comme le dit la citation :

    « Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon vous n’en sortirez pas vivant. » Bernard Fontenelle

    Pour moi, voir la vie comme un jeu, c’est se servir de l’humour en faisant des blagues, des jeux de mots, c’est chanter sous la douche, c’est faire le pitre, se faire des grimaces dans le miroir, miauler, sauter partout, crier et même rire sans raison.

    Le Dr Christian Tal Schaller parle de « folie douce » pour ce genre de comportements, c’est-à-dire une folie contrôlée qui ne cause pas de tort à soi ni aux autres et qui fait du bien à tous les points de vue.

    Tous les comportements décrits ci-dessus permettent de libérer les émotions enfouies (donc non libérées) qui reste dans votre corps et qui le pourrit de l’intérieur (comme si vous ne sortiez jamais les poubelles).

    Et une émotion que l’on ne sort pas, répétée tous les jours pendant 40 ans, c’est un cancer à la clé ou autre gros problème de santé (infarctus, AVC…). Les émotions non exprimées sont extrêmement dommageables pour la santé, elles peuvent couper la voix, donner une boule au ventre, faire perdre les cheveux, avoir des poussées de psoriasis… Et cela simplement à court terme. À long terme, on risque très fortement l’apparition d’une grave maladie.

    Pour moi, l’importance des émotions est encore plus forte que l’alimentation sur la santé.

    Alors soyez sérieux quand il le faut, mais en privé ou avec des amis qui voient la vie de la même façon que vous, lâchez-vous ! Allez voir dans le métro parisien, vous constaterez le nombre de personnes blasées par la vie qui donnent l’impression d’aller à l’abattoir. Voulez-vous vraiment ressembler à ça ? Est-ce sexy de faire la gueule et de toujours être sérieux ?

    Un homme alpha sait prendre la vie en dérision, il suffit de voir Arnold Schwarzenegger pour comprendre de quoi il s’agit !

    Je ne dis pas non plus de se comporter en « abruti » tout le temps, de faire l’enfant et d’être capricieux, ce n’est pas là mon discours.

    Simplement, je veux vous ouvrir les yeux sur le fait que la société moderne nous asservit en nous mettant des barrières physiques et mentales, du coup de moins en moins de personnes prennent l’habitude de sourire aux gens dans la rue, faire des grimaces tout seuls, sauter partout, danser ou rire sans raison.

    À toutes ces personnes qui prennent la vie trop au sérieux, j’ai envie de leur dire : « qu’est-ce que tu es en train de faire ? Pète un coup et va voir un film comique ! »

    Cela ne coûte pas plus cher de voir la vie du bon côté, de voir la vie comme un jeu sans se prendre la tête. Et à la clé, il y a une santé rayonnante, parce qu’expulser ses émotions par des grimaces, des bruits d’animaux ou des cris est extrêmement efficace ! Vraiment. Par contre, à ne pas faire en public comme je l’ai dit, à moins que vous vouliez finir à l’asile.

    Nous vivons dans une société où il est interdit pour un adulte de s’amuser, de faire l’enfant.

    Les enfants se font tellement réprimander qu’ils se calment très vite en avançant en âge et finissent blasés comme 97% de leurs congénères.

    Alors, de quel côté voulez-vous être ?

    6. Le minimalisme

    Le minimalisme est un pilier que j’adore vraiment, c’est une révolution quand on commence à l’appliquer dans sa vie. Le minimalisme n’est pas nouveau, il est pratiqué par exemple par les bouddhistes depuis longtemps. Le minimalisme, c’est l’art de la simplicité volontaire, autrement dit « Less is more. » Cela consiste à simplifier sa vie et on retire énormément d’avantages à vivre comme cela.

    Le minimalisme peut se pratiquer dans tous les domaines de la vie. On peut commencer à faire du tri chez soi en jetant ou donnant tous les objets qui ne nous servent pas depuis un moment, qui traînent et prennent la poussière, qui sont en double ou en triple.

    En occident nous avons beaucoup trop de possessions matérielles, comme pour nous barricader avec tous ces objets nous donnant une illusion de sécurité pour nous protéger de la politique de la peur induite par le gouvernement et les médias.

    Mais c’est une fausse illusion de sécurité, et l’accumulation de biens matériels ne fait que nous rendre esclave de ceux-ci.

    Avez-vous déjà remarqué à quel point les gens s’attachent à leurs objets matériels ?

    Il y a quelques mois, j’ai à peine effleuré une voiture dont le résultat fut une toute petite rayure sur le pare choc à peine visible à l’œil nu. Le conducteur a voulu faire un constat et s’est pourri tout seul sa soirée en ressassant cette histoire. J’aurais pu également être énervé ou triste, mais sérieusement, il s’agit d’une voiture, un simple véhicule qui me permet d’aller d’un point A à un point B. J’ai d’autres choses à faire dans ma vie que de m’en faire parce qu’il y a une rayure sur l’objet que je conduis !

    Cette simple histoire permet de comprendre à quel point les gens s’attachent à leurs objets et pensent que ça va les rendre heureux d’avoir toujours plus.

    Accumuler toujours plus de biens matériels ne rend pas plus heureux, je pense même que c’est le contraire. Avec peu de possessions on se sent tellement plus libre et tellement plus flexible !

    C’est dans ce contexte que le minimalisme prend tout son sens.
    Le minimalisme concerne aussi la nourriture : il est inutile d’avoir 5 poêles, 5 casseroles et des placards pleins à craquer.
    Nous sommes dans une période d’abondance, certes, mais il ne sert à rien de faire des provisions pour 6 mois ou d’avoir du matériel pour servir 20 personnes, ça n’arrivera jamais ou presque.

    Simplifiez vous la vie, faites du ménage.

    Si j’en parle dans un article lié à la vie saine, c’est parce que le minimalisme permet réellement d’avoir le cœur plus léger et de vivre beaucoup moins de stress.

    Pratiquer le minimalisme, c’est faire le choix d’acheter moins de choses mais des choses de meilleure qualité (vêtements, électroménager, aliments…)

    C’est aussi préférer des livres à la TV, savoir se satisfaire des plaisirs simples de la vie : lire un bon bouquin, regarder les étoiles, se baigner, regarder un coucher de soleil, faire une balade dans la nature, apprécier une interaction sociale…

    Vous l’aurez compris, cela peut concerner tous les domaines de votre vie : possessions, relations, informations, alimentation, produits cosmétiques…

    Une petite parenthèse sur les produits cosmétiques : plutôt qu’acheter des dizaines de crèmes, des gels douches, des déodorants… Faites-les vous même !

    C’est facile, rapide, pas cher, plus efficace, vous maîtrisez la composition, vous avez cette satisfaction de l’avoir fait vous-même et surtout vous avez beaucoup moins de produits.

    Maintenant posez-vous la question : « Quelle est la plus petite action que je peux faire et qui va simplifier ma vie au maximum ? »

    Cela peut être : donner votre TV, jeter tout un tas de possessions, regarder le téléphone uniquement dans la soirée, vider les placards de la cuisine et le frigo…

    Dites-moi en commentaire ce que vous décidez de faire !

    7. Le sommeil

    Le dernier pilier d’une vie saine, c’est le malheureux sommeil. Pourquoi malheureux ?

    Parce qu’il est bafoué dans notre société moderne. Il n’est pas du tout respecté !

    On se couche trop tard, avec une exposition permanente à la lumière forte le soir, on met un réveil strident aux mauvaises heures… Pas étonnant que la plupart des gens vivotent comme des zombies lorsqu’ils bafouent ce qui est censé les remettre sur pied !

    Prenez soin de votre sommeil : identifiez vos cycles de sommeil, utilisez des filtres à lumière bleue sur ordinateur et téléphone (application f.lux), arrêtez les écrans 2 heures avant de dormir, réveillez-vous aux horaires qui sont cohérents pour vous et vous aurez une forme olympique rien qu’en faisant cela.

    Vous n’avez pas forcément besoin de dormir 8 heures, c’est un mythe.

    En général les cycles de sommeil durent 90 min, par conséquent vous pouvez décider de dormir 6 heures, 7h30 ou 9 heures.

    Si vous faites des siestes après manger et que vous savez gérer votre stress, vos émotions, que vous faites du sport et que vous mangez assez léger le soir et loin de l’heure de coucher, vous aurez besoin de beaucoup moins de sommeil !

    Investissez dans une bonne literie, dormez complètement dans le noir, méditez avant de dormir puis lisez un bon bouquin et laissez-vous embarquer par Morphée.

    Vous pouvez éventuellement utiliser les applications intelligentes de sommeil type Sleep Cycle.

    Vous avez désormais en votre possession tout un tas de conseils qui vont faire une différence CONSIDÉRABLE dans votre vie si vous les mettez en place.

    Qu’est-ce que vous allez mettre en place dès aujourd’hui ? Dites-le moi en commentaire parce que cela m’intéresse !

    Par Fabien, chasseur-cueilleur moderne

    27 réponses à Les 7 piliers d’une vie saine

    1. Marc 9 août 2016 à 12 h 23 min #

      Une fois encore,article brilliant, precis, essentiel. Bravo Fabien.

      J’aimerai suggerer un 8 eme pilier. Donner. Arreter de se regarder le nombril, faire du bien autour de soi. Car il n’est pas de sensation plus puissante que celle de faire le bien .
      Bon pour le moral, bon pour la sante, bref bon pour tout.

      C’est d’ailleurs ce que vous faites en partageant votre savoir sur ce site.

      Fabien, c’est vous le patron. Merci

      Marc , quadra

      • Fabien Delcourt 20 août 2016 à 21 h 51 min #

        Waow merci Marc, ton commentaire me fait vraiment plaisir !

        Tu as complètement raison, donner est hyper important, je m’y efforce au quotidien.
        Merci pour ton retour !

    2. David 9 août 2016 à 16 h 58 min #

      Merci Fabien pour ce bon article même si un peu perfectionniste !

      C’est bien aussi de ne pas suivre ces conseils de temps en temps, ça mets du piment à la vie. L’important est l’équilibre dans la vie et de se sentir bien non pas Fabien :p

      • Fabien Delcourt 20 août 2016 à 21 h 51 min #

        Merci David, l’idée n’est pas forcément de tout suivre à 100%, chacun prend ce qui lui correspond 🙂

    3. Nicolas 10 août 2016 à 14 h 42 min #

      Merci beaucoup pour cet excellent article très inspirant, comme d’habitude Fabien !

    4. Yoann 13 août 2016 à 17 h 36 min #

      Merci beaucoup Fabien pour ce bon article qui a le mérite de remettre les pendule à l’heure pour certaines personnes.

      J’applique tous ces points dans ma vie quotidienne sans exception … mis a part sur le sommeil car il est vrai que je m’expose pas mal à l’ordinateur et au téléphone avant de m’endormir mais comme je n’ai pas de problèmes de sommeil et que je dors comme un bébé toutes les nuits ça va.

      Mention spéciale au minimalisme qui est mon pilier préféré et qui me vaut quelques conflits avec mes proches et ma compagne lorsque je leurs dit que je refuse de m’encombrer d’objets inutiles.

      • Fabien Delcourt 20 août 2016 à 21 h 44 min #

        Avec plaisir Yoann !

        Mets un filtre à lumière bleue sur tes appareils et mets ton tel en mode avion à 21h loin de toi.

        Je suis d’accord pour le minimalisme, je suis complètement fan de ça, et pareil pour moi et mes proches, haha. Je te recommande « The more of less » et « L’art de l’essentiel » qui sont excessivement biens !

    5. Quentin 14 août 2016 à 22 h 55 min #

      Bonjour, j’ai une question sur le pilier de l’alimentation : Pourquoi conseillez vous de bannir les légumineuses sachant qu’elles constituent un apport de protéines de qualité permettant de réduire les quantités de viande dans l’alimentation?

      • Fabien Delcourt 20 août 2016 à 21 h 42 min #

        Bonjour Quentin, merci pour ton commentaire.

        Parce que pour moi, les antinutriments présents justifient le fait de ne pas en consommer parce qu’elles ne constituent en rien des aliments indispensables ! On peut remplacer par des tubercules, et pour les protéines on peut tout à fait trouver ça dans les œufs, le poisson, le chanvre, les oléagineux…

        Cela reste mon avis par rapport aux lectures que j’ai pu faire sur les légumineuses.

    6. Nicolas 19 août 2016 à 1 h 09 min #

      Excellent article.

      Je rajoute une paire de piliers/sous catégories, avec

      – Bichonner son âme(rêves, passions) /intellect (culture, études)

      – Et peut être le plus important pour son impact : la proactivité à appliquer dans tous les aspects de sa vie.

      Bonne continuation Fabien

      • Fabien Delcourt 20 août 2016 à 21 h 48 min #

        Je suis entièrement d’accord Nicolas ! Merci pour ton ajout et belle soirée 🙂

    7. Okapic 19 août 2016 à 7 h 30 min #

      Je cite dans l’article : « Tous les comportements décrits ci-dessus permettent de libérer les émotions enfouies (donc non libérées) qui reste dans votre corps et qui le pourrit de l’intérieur (comme si vous ne sortiez jamais les poubelles) »
      –> je pensais que ce site était sérieux mais quand je vois toute cette pseudoscience hippie que tu sors, tu perds toute forme de crédibilité. Après ça, vas-tu aussi dire qu’il faut libérer nos chakra, faire circuler l’énergie, faire des calins aux arbres, rouler en hybride et ne pas manger pendant 1 mois pour détoxifier nos corps ???

      • Fabien Delcourt 20 août 2016 à 21 h 48 min #

        Absolument Okapic, et vénérer les dieux égyptiens aussi, tout en dansant sous la douche !

    8. Ogier DOLLÉ 24 août 2016 à 5 h 49 min #

      +1 avec Marc !

      Super article Fabien !
      Je me sens beaucoup moins seul quand je te lis et ça me fait du bien.

      J’ai noté une pépite dans ton article: « N’ayez pas peur de ne plus voir certaines personnes de votre entourage, l’être humain est en évolution perpétuel et il est absolument NORMAL de changer d’environnement peu à peu, surtout lorsqu’on est dans une démarche de progression comme une grande part des lecteurs de ce site. »

      On ne peut pas garder tout le monde, même si nos émotions aimeraient.
      Merci d’avoir verbalisé ce principe de cette façon.

      Bonne suite de journée,

      Ogier

      • Fabien Delcourt 25 août 2016 à 10 h 52 min #

        Merci pour ton commentaire motivant Ogier cela me touche.
        Merci pour avoir relevé la coquille aussi 🙂

        Excellente journée à toi !

    9. Mouhamadou 25 août 2016 à 12 h 57 min #

      Merci pour cet article si utile 🙂

      Je dirais que nous avons de plus en plus besoin de faire le tri sur les aliments que nous consommons tous les jours. La révolution industrielle a produit un immense changement dans nos vies. Les aliments transformés nous polluent et en fin de comte on peut croire que leur consommation n’aura pas une incidence sur notre santé à long terme.

      Manger plus de fruits et de légumes. Diminuer la consommation des « junk foods ». Voilà ce qui nous rendra forts.

    10. Mareschal 30 août 2016 à 17 h 13 min #

      Bonjour Fabien ,

      Un grand merci d’avoir mis par écrit ce que je m’efforce d’appliquer depuis quelques années , le quotidien nous rattrape parfois et une piqure de rappel ne fait pas de mal !
      Je me permets d’intervenir en tant que femme, oups ( ce ne devrait pas être ma place !) mais en tant que personne , je considère être plus que concernée par votre article !
      Si je peux me permettre, je lui mettrai un titre !!!!  » L’INTENTION »
      Ce mot simple, formalise votre état d’esprit qui va orienter vos besoins , vos envies et donc vous aider à choisir vos pilier fonctions de vos attentes!
      Une simple intention comme vouloir prendre soin des autres , de ses proches , va demander déjà de prendre soin de soi!!
      Il n’est pas toujours simple en revanche de suivre le monde dans lequel nous vivons tout en y mettant des barrières , mais pour l’avoir entrepris depuis déjà plusieurs années et avec la ferme intention de ne jamais adhérer au système, aux médias , etc… (et ce n’est pas être anti conformiste !)
      C’est aussi apprendre à faire le tri , intellectuel , physique et humain, ne pas se laisser envahir , polluer, influencer et suivre son soi intérieur.
      Etre en phase avec soi-même implique une intention de faire de efforts et parfois des sacrifices pour mettre en pratique ces 7 piliers qui mettent la raison en avant et laissant les tentations aux oubliettes.
      Si vous avez l’intention de vivre longtemps dans les meilleures conditions , vous êtes au bon endroit !!!! encore merci …. 🙂

      • Fabien Delcourt 30 août 2016 à 20 h 35 min #

        Avec plaisir Mareschal et merci à toi pour ce beau commentaire 🙂

    11. emmerson 8 septembre 2016 à 14 h 01 min #

      cher Fabien, comme d’habitude merci pour tes superbes articles, simples clairs et précis.
      on en redemande.
      en attendant je vais m’efforcer d’appliquer tout ça

    12. Kevin 19 mars 2017 à 16 h 49 min #

      Tip top !

    13. GUIMONNEAU 18 mai 2018 à 13 h 26 min #

      Bonjour,
      J’ai beaucoup aimé votre article, clair et structuré, expliquant bien et guidant sans moraliser.
      Pour quelqu’un comme moi qui est en train de se « réveiller » et comprend l’importance de certaines de choses de bases, qu’il faut c’est bête, mais réapprendre alors que normalement c’est naturel, ben ca aide a y voir plur clair.
      Et ca aide a se rendre compte que ben oui, c’est con mais on c’est laissé emporté par cette société dites modernes mais qui en oublie trop les bases en tout, bientot a force d’etre toujours assister pour tout, nous ne sauront même plus marcher…comme dans Wall-E en fait (j’adore Disney lol)
      Ainsi merci pour cette article qui me redonne du courage et de la motivation sur le fait que je PEUX y arriver….j’ai bien reussi a arreter la clope et l’alcool, alors pourquoi je ne pourrais pas reussir a manger moins, acheter moins et bouger plus!
      Pour ce qui est de la nature et du jeu ca n’a jamais était un probleme pour moi, pour le sommeil je commence à m’y retrouver (jamais eu de probleme mais je suis jeune maman), ce qui concerne les realtions sociales et le minimalisme ca a deja etait pris en main, par contre j’ai beaucoup de mal avec l’alimentation (depuis l’arret de la cigarette il y a 5 ans je suis en surpoids) et l’activité physique (je suis limité en sport par des douleurs articulaires même si je dois quand meme continuer à en pratiquer, en fait trouver le juste milieu est dur a trouver).
      Donc merci encore pour cette article ^^
      Bonne journée.

    14. Marina 8 juillet 2019 à 18 h 54 min #

      Merci pour cet article. Je trouve la structure de l’article très intéressante.
      Il est vrai que l’on a trop souvent tendance à prendre la vie trop au sérieux.
      Comme disait Confucius il y a bien longtemps, la vie est simple mais nous insistons à la rendre compliquée ».
      Désormais, je vais prendre plus de temps pour m’amuser.

    Laisser un commentaire