diminuer-son-stress

Comment diminuer son stress ?

Le stress est un tueur, c’est connu et reconnu. Si on ne prend pas le temps d’apprendre à le diminuer, notre qualité de vie diminue ainsi que notre espérance de vie.

On vieillit prématurément, on tombe plus facilement malade, on est plus en proie à l’angoisse et à l’anxiété. Bref, ce n’est pas très agréable.
Alors que vous pouvez très simplement le diminuer avec une multitude de façons.

Vous y gagnerez vraiment en terme de qualité de vie alors je vous invite vraiment à pratiquer les solutions présentées ci-dessous.

Il y a certaines que vous préférerez par rapport à d’autre et c’est normal. Mais avant de voir ce qui vous convient le mieux, profitez-en pour tout tester.

Alors si ça vous intéresse de découvrir 5 moyens de diminuer son stress, c’est parti !

1. L’intemporelle méditation

Commençons par quelque chose que j’aime beaucoup. C’est bien entendu la méditation.

A la base, telle qu’elle est pratiquée en orient, elle n’a pas vocation pour être utilisée dans une optique de diminuer le stress. Par contre elle est très efficace pour cela.

De nombeuses études scientifiques s’accordent pour dire que la méditation est hyper puissante pour tout un tas de choses : diminution de la pression sanguine, calme l’angoisse et l’anxiété, diminue le stress, améliore le système immunitaire,… Autant dire que c’est plutôt sympathique.

Alors certes, c’est plein d’avantages, mais faut-il vraiment s’asseoir en position du lotus en priant Bouddha tout en étant en direction du Tibet ?

Absolument pas ! Tout cela fait partie des clichés de la méditation. Avant de vous dire ce que la méditation est, voyons ce qu’elle n’est pas.

La méditation n’est pas reliée à une religion. Ce n’est pas compliqué. Ça ne nécessite pas d’entrainement. Ce n’est pas réservé aux moines bouddhistes. Il n’y a pas besoin de s’asseoir en lotus. Ce n’est pas ne penser à rien. Ce n’est pas faire le vide. Ce n’est pas arrêter de penser.

Alors qu’est-ce que c’est ? En réalité en méditation il n’y a rien à faire. Il n’y a rien à atteindre.

Dans la méditation, il suffit d’être. Ça peut paraître bizarre ce que je dis, je le conçois, et pourtant c’est très simple, il suffit d’être là, d’exister. D’être présent.

L’idée de la méditation, et c’est une idée que je défends car j’y crois fermement, c’est d’être présent à ce qu’on fait au moment où on le fait.

Donc s’il y a bien une chose à ne pas faire, c’est s’asseoir, fermer les yeux, et se dire « OK, j’arrête de penser et je vais atteindre un état de paix. »

Non, certainement pas. C’est comme si vous alliez à un rendez-vous avec une fille et que vous lui disiez : « Salut Marine, ce soir je viens pour te séduire et on finira ensemble la nuit. »

Non, pour méditer, c’est vraiment simple. Plus simple qu’on ne le pense. En fait on a tendance à se compliquer la vie et à penser que la méditation est difficile.

Mais la méditation est très simple à faire puisqu’il n’y a rien à faire.

Je m’explique, pour méditer, asseyez vous au sol ou sur une chaise, dans une position qui est agréable pour vous (en tout cas pas désagréable). Simplement ne le faites pas allongé(e), vous risqueriez de dormir. Fermez les yeux si vous le voulez, puis contentez vous de ne rien faire.

Restez-la, assis, à être. A ne rien faire. Ne cherchez pas à ne pas penser. Ne cherchez pas à atteindre un état ultime. Ne faites rien, soyez juste présent à ce moment précis. Vous êtes déjà dans un état méditatif.

Il n’y aura pas de révélation extraordinaire, ni d’éveil spirituel, vous allez simplement constater ce qu’est « être ici et maintenant ». Notre corps est tout le temps ici et maintenant, mais souvent notre esprit n’y est pas. Ce dernier vagabonde entre passé et futur.

Revenons à nos moutons : lorsque vous êtes assis et que vous vous contentez de ne rien faire, vous pouvez constater que votre respiration se fait. Vous pouvez constater que vous ressentez vos appuis sur le sol. Vous pouvez constater que vous percevez les bruits aux alentours. Mais vous n’avez pas le moindre effort à faire pour cela.

Puisque vous ne faites rien et vous captez quand même ces informations. En faisant ainsi, vous allez vraiment développer votre capacité d’attention et de concentration. Tout en ne faisant rien, vous pouvez décider de laisser votre attention sur votre respiration.

Au bout de quelques secondes ou minutes, vous allez vous rendre compte que vous êtes parti dans vos pensées. C’est normal. Il suffit simplement de revenir là où vous êtes : ici et maintenant.

Un petit exercice sympathique est de compter mentalement le nombre de respiration : 1, 2, 3, 4… jusqu’à 10. L’idée est d’arriver à 10 sans avoir de pensée parasite. Au début, si vous n’y arriverez pas, ce n’est pas grave et c’est normal car les pensées arriveront très vite.

À force d’entraînement vous en serez capable assez facilement.

Je vous recommande de pratiquer la méditation 5 minutes tous les jours à la même heure.

Puis quand c’est automatisé pour vous, vous pouvez passer à 10 puis à 15 minutes.

2. L’efficace cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est un outil superbe inventé par le Dr David O’Hare il y a plusieurs années.

De nombreuses études ont montré l’efficacité de cette pratique pour diminuer le stress et l’anxiété.

Je vous recommande donc vraiment sa pratique. C’est encore une fois très simple à pratiquer.

L’idée est la suivante : vous allez suivre un certain rythme de respiration pendant 5 minutes et votre cœur va naturellement se calquer sur ce rythme de respiration.

Le rythme classique est 5 secondes d’inspiration suivies immédiatement par 5 secondes d’expiration. Le tout est fait pendant 5 minutes 3 fois par jour. Cette fréquence est conseillée par David O’Hare.

Vous pouvez commencer par le faire une fois par jour pour vous habituer puis augmentez la fréquence par la suite.

Pour pratiquer la cohérence cardiaque, vous pouvez le faire de 1000 façons différentes : il y a des vidéos sur YouTube avec une boule qui monte et qui descend. Il y a des applications sur smartphone avec une boule qui gonfle et qui se dégonfle (je vous recommande l’application Kardia) et bien d’autres possibilités comme se chronométrer.

3. L’incontournable sport

Eh oui, le sport se place en tête d’affiche lorsqu’il s’agit de lutter contre le stress.

Au-delà de la quantité innombrable d’effets positifs sur la santé (renforce les muscles, le cœur, améliore le système immunitaire, rend plus heureux, plus performant), il permet aussi de diminuer le stress et l’anxiété.

C’est d’ailleurs bien connu : beaucoup de personnes cherchent à évacuer inconsciemment leur stress avec le sport.

C’est ce que je vous recommande de faire. Si vous n’en faites pas déjà, choisissez un sport qui vous plaît et commencez à le pratiquer une fois par semaine.

Si vous ne savez pas quoi pratiquer, testez différents sports au cours de prochaines semaines et voyez ce qui vous plaît le plus.

Ce qui marche vraiment bien pour lâcher les tensions, ce sont tous les sports à haute intensité. Faire des sprints, une séance intense de musculation, un match de tennis, ce genre de choses.

Pour moi, le plus pratique à faire pour évacuer des tensions psychologiques, c’est d’aller dans un parc ou dans la colline la plus proche et de vous faire plusieurs sprints après vous être échauffés.

C’est vraiment bénéfique pour la santé et au niveau stress, cela permet vraiment de lâcher les tensions.

4. L’agréable rire

Ah, le rire ! Sûrement mon outil préféré.

Le simple fait de rire a énormément de vertus. C’est l’antidote du stress. Le rire permet de libérer énormément d’endorphines, ces hormones qui calment le système nerveux. En plus de masser les organes, de vous faire rajeunir et de vous faire du bien, le rire peut vous libérer de l’anxiété et du stress. Donc si vous n’êtes pas habitué à rire, il est temps de vous y mettre !

Comment s’y prendre ? Vous pouvez vous entraîner par tout un tas de biais.

Il est possible de rire seul devant votre miroir sans aucune raison pendant quelques secondes. C’est déconcertant la première fois. On se dit qu’on a l’air stupide, qu’il faut une bonne raison pour rire. Ah bon ? Qui a dit qu’il fallait une raison pour rire ?

Vous pouvez décider sur-le-champ de rire sans raison, même si au début c’est forcé, vous allez très vite rigoler fortement. Je vous le recommande. Notez comment vous vous sentez bien juste après.

Vous pouvez aussi regarder plus souvent des films comiques ou des spectacles d’humoristes que vous appréciez. Il ne tient qu’à vous de mettre plus de comique dans votre vie.
Autre possibilité : passez plus de moments avec des personnes comiques dans votre entourage. Invitez ces personnes qui vous font rire à faire des activités ensemble.

5. Le massage

Le dernier moyen pour diminuer le stress que je vous propose, c’est le massage. C’est extrêmement puissant et on a tendance à le sous-estimer.

Le massage a énormément de vertus, et la première est de détendre l’esprit comme le corps. Je vous recommande vivement de pratiquer régulièrement le massage.

Si vous connaissez quelqu’un dans votre entourage qui masse bien, profitez-en. Si vous le pouvez, faites-vous masser par votre conjoint(e) régulièrement et proposez-lui de faire la même chose en échange. La dernière possibilité est de vous faire prodiguer des massages en institut.

Allouez-vous un budget massage mensuel et faites vous masser 1 à 2 fois par mois. Le jeu en vaut la chandelle. Le massage contribue vraiment à diminuer le stress, permet de lâcher les tensions du corps et de l’esprit. Je vous le recommande.

Nous arrivons au terme de cet article, vous avez en votre possession 5 moyens simples de diminuer votre stress au quotidien.
Vous n’êtes pas obligé d’utiliser les 5 méthodes, commencez par celle qui vous parle le plus.

Dès que vous avez créé l’habitude, intégrez une deuxième méthode et ainsi de suite.

À vous la parole, par quel moyen allez-vous commencer ? Dites-le moi dans les commentaires.

Par Fabien, pilule anti-stress

Une réponse à Comment diminuer son stress ?

  1. Pierre-François 3 décembre 2016 à 23 h 39 min #

    Le sport c’est bien connu, par contre première fois que j’entends parler du sprint en particulier.

    On m’avait plutôt conseillé les sports cardio, genre running, de minimum 45min pour les effets.
    Et quid des sports comme le basket , le foot , le volley (les classiques) ?

    Encore bravo pour tes articles Fabien !

Laisser un commentaire