comment-etre-un-bon-mari

Comment être un bon mari ? 4 points clés à essayer :

Si vous êtes marié ou aspirez le devenir, cet article vous sera utile.

Le mariage continue de perdurer malgré un changement des mentalités. Outre les motivations religieuses, de plus en plus de personnes désirent se marier car elles y associent un engagement supérieur. Croyantes ou non, elles y voient une consécration de leur union.

Mais comme toute relation à long terme, un mariage est semé d’embûches. On ne va pas vous le cacher – et vous le savez déjà peut-être, un mariage est un engagement qui demande beaucoup (énormément !) de travail de la part de chaque conjoint.

Il faut savoir être complice. Il est essentiel de bien communiquer. Il s’agit aussi de se soutenir mutuellement et de voir au-delà des défauts de chacun.

Une vraie dévotion

Si vous êtes en couple, vous serez amené également à vous décevoir. Il arrivera un jour où vous vous blesserez, involontairement de préférence (et moralement de préférence). Aussi déplaisant que cela puisse paraître, c’est inévitable : il y a toujours des frictions quand on vit à deux.

Ce qui va faire la différence et vous aider à aller au-delà, c’est votre mentalité et votre comportement. Et c’est là justement qu’on entre en action.

Comment veiller à être un bon mari et par extension assurer un bon mariage ? Vous avez de la chance, plusieurs millions de personnes s’y sont déjà essayées et se sont cassées les dents avant vous. Vous avez donc quelques conseils solides à prendre en compte :

1. Soyez fiable

Pour devenir un bon mari, vous devez faire comprendre que vous êtes quelqu’un de confiance. Vous devez être présent dans la mesure du possible quand on a besoin de vous. Et il est primordial d’offrir votre soutien à votre femme, même si vous n’êtes pas toujours d’accord quant à ses opinions et ses actions. Comprenez qu’offrir un soutien inconditionnel ne veut pas dire s’écraser et accepter tout ce qu’elle vous dit : l’enjeu ici est de la soutenir parce que vous l’aimez et tenez à elle… mais vous pouvez – et vous devez – dire vos désaccords tout en vous montrant présent à ses côtés. Et il est normal qu’elle vous assure aussi son soutien de son côté.

Mais comment la soutenir, précisément ? En l’encourageant, en ne la jugeant pas d’une manière insultante ni dépréciative (vous pouvez à la limite la taquiner à condition d’être tous les deux dans le jeu), et lui offrant votre écoute et en lui montrant que vous croyez en elle, surtout quand elle ne se sent pas confiante. Quand elle échoue, félicitez-la d’avoir essayé. Et lorsqu’elle réussit, célébrez !

Ne mettez pas à mal son égo et respectez son travail : peut-être par exemple qu’elle est plus performante dans sa carrière que dans l’entretien de la maison. Dans ce cas, afin de mieux équilibrer les tâches ménagères entre vous deux, n’allez pas l’accuser d’être une fainéante qui met le foutoir. Mettez en avant le fait que chacun donne du sien et voyez si vous pouvez répartir les rôles au mieux. Le fait de mettre de la considération dans vos échanges sera bien meilleur.

Pour résumer, montrez-lui que vous tenez à elle. Communiquez régulièrement et soyez un support pour l’un comme pour l’autre. C’est aussi simple que cela.

2. Adaptez-vous (tous les deux)

Il y a des vérités un peu désagréables mais bonnes à entendre : au fur et à mesure, l’extase amoureuse dans laquelle vous vous trouvez va diminuer, pour elle comme pour vous. Durant les premières années de couple, tout est nouveau, tout est excitant. On fait des plans, on passe des moments exceptionnels et inoubliables… puis au fur et à mesure cela devient davantage une routine. Et la passion finit par s’atténuer petit à petit.

Déprimant, n’est-ce pas ?

En vérité, beaucoup de couples ont témoigné qu’il s’agissait seulement de la première phase, la phase de découverte et de construction. Quand les sentiments finissent par se calmer, une autre phase bien plus forte prend place : celle où le couple se soude vraiment. Il n’y a plus vraiment de découverte parce que ce n’est plus nécessaire. Chaque partenaire s’est adapté à l’autre, et chaque partenaire profite de l’instant présent. C’est certes poétique, mais cela peut vous arriver, et en tant que mari vous ne devriez pas en avoir peur de viser cet avenir. De nombreux couples ont déclaré préférer cette phase où chacun embrassait les imperfections de l’autre, où chacun appréciait les petits détails du quotidien. Bien entendu rien ne vous empêche de créer du changement et de l’aventure : il y a après tout de vieux couples qui adoptent des styles de vie originaux, comme des voyages réguliers voire une vie de nomade.

Le point principal est l’adaptation : accepter et vivre avec les attentes de l’autre. Cela revient à répondre à des questions comme la pression du travail (jusqu’où acceptez-vous d’aller dans votre plan de carrière), votre désir d’avoir des enfants, quelles obligations financières, quels projets vous aspirez accomplir, etc. Tout dépend des limites entre vos souhaits et ce que vous construisez en couple, et comment déterminer ce qui vous importe vraiment : il y a des choses que vous désirez faire mais que vous ne tenez pas tant à accomplir. Ces choses pourront être laissées de côté sans problème. Mais ce n’est pas toujours évident de faire le point et il faudra prendre le temps avec votre compagne pour établir vos priorités en tant qu’individus puis en tant que couple.

Un autre détail à prendre en compte est de vous éviter une pression inutile. On est assez bon pour s’inquiéter sur des détails comme les impôts, un dossier à finir,  un entretien à passer, etc…  faîtes la part des choses en laissant ces préoccupations hors de votre couple, sauf quand vous cherchez à avoir des conseils de la part de votre moitié. Mais dans la plupart du temps, épargnez-vous du stress inutile en ramenant des sujets de conversation qui n’apportent pas grand-chose pour votre vie de couple. Ne laissez pas vos impressions sur votre carrière et votre vie en général entacher vos sentiments pour votre femme et le style de vie que vous bâtissez ensemble.

3. Un peu (beaucoup) d’affection!

Montrez le plus possible votre amour et votre affection, surtout lorsque votre femme traverse une période difficile et stressante. Aussi farouche puisse-t-elle être, elle appréciera vos petites notes d’attention. Bien entendu n’allez pas croire que ce genre d’attention est à sens unique : si votre femme vous ignore la plupart du temps, faîtes-lui gentiment comprendre que vous aimeriez passer des moments plus agréables avec elle.

Vous pouvez montrer votre affection en vous basant sur une tactique simple mais efficace : sollicitez sa vue, son toucher, et son ouïe. C’est-à-dire faites en sorte qu’elle voie, qu’elle entende et/ou qu’elle puisse toucher votre affection. Montrez-lui que vous l’aimez en lui permettant de voir de jolis endroits, glissez-lui quelques mots doux à l’oreille, et offrez-lui parfois des petits cadeaux. Aussi, et cela va sans dire mais c’est important à préciser : concentrez-vous sur ses goûts plutôt que les vôtres (ne lui achetez pas du chocolat si elle n’aime pas trop ça, contrairement à votre cas) : tout comme vous devez vous adaptez mutuellement afin de vivre harmonieusement en couple, vos cadeaux doivent aussi s’adapter aux préférences de votre femme.

Développez aussi votre sens d’observation : comment s’habille-t-elle aujourd’hui ? A-t-elle changé sa coiffure ? Est-elle plus joyeuse ou plus grincheuse en ce moment ? Faites une petite remarque quand vous le pouvez : montrez-lui que ce qu’elle fait attire votre attention et qu’elle compte pour vous. Enfin, respectez-la en veillant à communiquer régulièrement : établissez clairement vos opinions et vos pensées, et laissez-la faire de même. Un bon mari assure un couple solide en faisant l’effort de mettre au clair les idées de chacun.

4. Un esprit d’équipe est nécessaire

Nous sommes en 2017 : s’il est important de faire preuve de force mentale et de courage, il n’est pas nécessaire d’être tout le temps l’homme invincible sur lequel la femme se repose. Cette dernière a elle aussi de la force et une manière propre de consolider le couple.

Il est donc important de garder en tête tout au long de votre relation cette idée : vous êtes une équipe. Vous êtes différents mais sur un pied d’égalité. Vous êtes ensemble mais ne vous appartenez pas, car vous devez respecter chacun votre individualité.

Pour être un bon mari, il faut être un bon coéquipier mais continuer aussi à être un homme. Si vous avez plu à votre femme, c’est parce qu’elle appréciait l’homme à part entière que vous incarnez. Il est inutile et même malsain de vous définir seulement en tant que mari. Vous êtes un homme de nature, et vous êtes un mari par choix. Il en va de même avec votre femme : pensez toujours à sa part unique qui la fait femme avant d’être votre épouse.

Etre un bon mari ne veut pas forcément dire s’ajouter des responsabilités et se forcer à les respecter, même si la finalité est la même : être un bon mari, c’est surtout offrir à votre femme un rôle dans lequel vous vous engagez à être à ses côtés quels que soient les événements du futur.


2 réponses à Comment être un bon mari ? 4 points clés à essayer :

  1. Ogier DOLLÉ - Responsable Affaires 21 juin 2017 à 6 h 56 min #

    L’esprit d’équipe est fondamental pour moi !

  2. Tonyvital 1 juillet 2017 à 22 h 50 min #

    Merci!!
    Tes propos m’ont fait vraiment comprendre ce qui me manque et qui a toujours perturbé mon foyer… Merci, pour ton aide!!!

Laisser un commentaire

Savez-vous QUOI DIRE pour aborder une inconnue avec SUCCÈS ?

x