malheureux avec votre copine

Vous êtes malheureux avec votre copine ? Trois signaux d’alerte à considérer :

Vous aimez votre copine, mais vous n’êtes pas heureux.

Vous n’êtes pas le seul dans ce cas, croyez-moi. De plus en plus d’hommes expriment leur insatisfaction : ils se sentent piégés dans leur couple, écrasés sous les responsabilités, sans avoir leur mot à dire.

Il ne s’agit pas de dire que c’est nécessairement la faute des femmes si les hommes vivent mal leur relation, bien que des femmes abusives existent également et représentent un sujet peu mentionné jusqu’à maintenant. Un mec bien intentionné peu se retrouver avec une personne manipulatrice et brutale, et il aura non seulement des difficultés à parler aux autres de ce qu’il subit (à cause du cliché prétendant qu’un homme se doit d’être « fort » à toute épreuve), mais il recevra moins de soutien car les femmes sont davantage perçues comme les victimes.

25 phrases de drague anglophones osées, voire CHOQUANTES

Comment Séduire LA Femme ?

Nous avons créé une Masterclass Spéciale où tu vas découvrir :

  • La règle absolue qui permet d'attirer inévitablement une femme à toi en hackant la Psychologie Féminine
  • Comment devenir un aimant naturel à femmes en suivant un plan SIMPLE qui te fera GAGNER EN CONFIANCE
  • Les 4 erreurs qui empêchent les débutants de séduire une fille et d'être en couple avec la femme de leurs rêves...
  • Un condensé de 10 ans d'expérience dans le domaine de la séduction, des relations et de la psychologie
  • Pour y accéder gratuitement, il te suffit de remplir les informations ci-dessous :

    arrow-circle-right

    Peut-être êtes-vous dans une relation abusive, peut-être pas. L’important ici est de déceler ce qui ne va pas dans votre situation.

    Si vous estimez vivre mal votre aventure avec cette fille, il est important de faire une introspection et d’agir en conséquence. Voici les signaux qui indiquent si vous êtes sur une pente glissante : voyez s’ils font écho à votre expérience.

    Vous êtes agressif ou distant avec votre entourage

    Un premier élément à prendre en compte est votre attitude dans votre entourage, et le nombre de fréquentations qui ponctuent votre quotidien. Combien de fois sortez-vous dans la semaine… sans votre copine ? Voyez-vous votre famille ? Vos amis ? Vous avez des messages, des coups de fils ? Vous en donnez ? Est-ce que vous êtes invité régulièrement, ou est-ce que vous avez plusieurs fois décliné des propositions au point de décourager les autres ?

    On a beau être malheureux avec sa copine, le fait de rester à proximité de quelqu’un peut endormir votre besoin d’interactions. Autrement dit, votre copine vous aide à ne pas être seul, du coup vous êtes moins motivé pour vous bouger.

    Si vous avez envie de renouer avec des gens proches, n’attendez plus. Si vous craignez que cela déplaise à votre copine, rappelez-lui (et vous également) que vous avez une vie propre. Vous n’appartenez pas à votre partenaire, et elle ne vous appartient pas. Si vous craignez d’être seul parce que vous la décevrez, c’est qu’en réalité vous ne réfléchissez plus clairement. Soit vous projetez des insécurités et vous devez comprendre que c’est en étant authentique et intéressant que l’on développe une vie sociale de qualité… soit votre copine vous manipule en vous faisant croire qu’elle a besoin de vous (et vous d’elle) vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

    Les choses peuvent empirer si vous êtes agressif envers vos amis et/ou votre famille, notamment lorsque quelqu’un adresse une critique sur votre couple. Il peut s’agir soit de jalousie, soit d’une volonté honnête de vous venir en aide car cette personne voit clairement que vous n’êtes pas heureux et que vous vous isolez. Et il n’est pas facile de faire la part des choses, car s’attaquer à votre couple, c’est s’attaquer à votre intimité et à la fille que vous aimez (plus ou moins).

    Si cela vous arrive, je vous invite à ne pas sauter sur des conclusions hâtives : demandez des précisions, demandez à cette personne ce qu’elle pense réellement et pourquoi elle « ose » commenter votre vie de couple. Vous avez le droit de ne pas être d’accord, mais vous avez tout intérêt à faire le point vous-même tranquillement après avoir songé à chaque détail. Les meilleurs décisions sont celles qui mûrissent un minimum. Bien entendu, n’attendez pas trop pour faire une conclusion quelle qu’elle soit. Donnez-vous une limite de temps : la plus efficace est d’environ deux jours.

    Vous ne ressentez plus rien, pour quiconque

    D’une certaine façon, ne rien ressentir est encore pire que l’agressivité. L’apathie est plus difficile à surmonter, et si vous avez du mal à reconnaître vos émotions, il est important de réagir dès maintenant.

    Plusieurs explications sont possibles : vous pourriez avoir des émotions refoulées, comme de la colère, de la culpabilité ou de la peur. Plutôt que de dévoiler ce que vous ressentez, parce que vous avez l’impression de prendre un risque et/ou d’exposer une faiblesse, vous décidez de tout contenir à n’importe quel prix.

    Le problème est que cela entraîne souvent un enfermement, une isolation que les autres ne peuvent comprendre ni accepter. Refouler ce que l’on ressent, c’est se mettre à l’abri et croire que la tempête passera sans vous atteindre. On peut qualifier cette démarche comme une stratégie visant à vous endormir, à éviter ce qui est difficile à assumer. C’est particulièrement le cas si vous avez des mots blessants à dire à quelqu’un que vous aimez, notamment votre copine, parce quelle a – à un moment donné – engendré des ressentis que vous ne tolérez pas et refusez d’exposer.

    Les choses peuvent s’aggraver : à force de vous taire, vous allez vous retirer de plus en plus. Vous comprendrez moins les personnes qui vous entourent et ces dernières ne pourront pas non plus se rapprocher de vous. Vous vous sentirez davantage seul et pessimiste. Le point final revient à faire exploser une colère disproportionnée qui fera des dégâts irréversibles, ou de prendre la fuite (comme certains hommes qui divorcent soudainement, laissent leur femme et leurs enfants). Il faut mentionner aussi ceux qui décident de se faire du mal voire à se suicider.

    Ne vous laissez pas entraîner dans cet engrenage. Si vous avez l’impression que vos émotions sont comme anesthésiées, commencez par essayer de comprendre ce qui se passe à l’intérieur de vous. Que désirez-vous exprimer ? Qu’avez-vous à dire, à faire ? Peut-être que vous avez vos quatre vérités à dire à votre copine. Peut-être vous sentez-vous coupable de quelque chose et avez réellement besoin d’en parler. Peut-être que des amis de longues dates vous manquent, ou bien un membre de famille, et vous avez besoin de retrouver vos racines quelques temps. Si votre copine vous aime vraiment, elle vous attendra.

    Soyez un homme actif

    Le fait d’être malheureux résulte généralement d’un manque d’action. Même si vous doutez, même si vous avez peur, il sera toujours mieux de communiquer et d’exprimer ce que vous ressentez plutôt que d’opter pour la loi du silence et du confort. Voilà pourquoi tant d’hommes et de femmes semblent si peu engagés dans leurs relations. Si le couple se maintient, la raison principale est la routine. Quand on est dans une routine, on ne réfléchit pas, on laisse les choses faire. On est dans la passivité. Mais on peut être tout autant malheureux dans cette passivité, voilà pourquoi nous vous poussons à vivre de nouvelles expériences afin de vous enrichir personnellement.

    Si une relation demande du travail et de l’investissement, elle ne devrait jamais vous rendre malheureux. Si c’est le cas, alors il faut que vous changiez la donne, et le plus vite sera le mieux. On espère que cet article vous a été utile. Bonne chance et partagez votre histoire dans les commentaires !

    Pas encore de commentaires.

    Laisser un commentaire