pornographie-empeche-epanouir

2 facteurs indiquant que la pornographie vous empêche de vous épanouir

La pornographie fait l’objet de beaucoup de tabous, pourtant il faut bien reconnaître qu’elle est implantée dans le quotidien de la majorité des hommes.

Et cela ne concerne pas que les hommes, mais aussi les jeunes adultes, les adolescents… voire les pré-adolescents. La facilité de ces derniers à utiliser les technologies fait qu’il est quasi-impossible pour les parents de contrôler efficacement les médias consultés par leurs bambins, à moins d’effectuer une vérification rigoureuse et étouffante. Ou bien de supprimer les appareils électroniques le plus possible, ce qui peut être une bonne résolution (mais pourrait handicaper l’enfant dans son accès à l’information et donc à la culture, à son éducation).

Outre ces complications, la pornographie est dangereuse. Peut-être est-elle censée continuer à perdurer, peut-être pas. Notre propos ici est de mettre en avant les extrêmes de cette pratique et en quoi elle endommage votre bien-être et votre capacité à devenir un meilleur homme. Même le tueur en série Ted Bundy a recommandé, avant de se faire exécuter, de ne pas céder à cette addiction : elle avait joué un rôle dans ses agissements. Nous espérons que cet article cela vous encouragera également à agir en conséquence !

Une perte du sens de la réalité

Le premier problème évident de la pornographie est que cette dernière stimule votre imagination afin de grimper l’excitation jusqu’à l’orgasme. En cela, elle ne répond pas à un de nos besoins les plus basiques : le besoin d’être au contact des autres et d’établir une connexion émotionnelle. Lorsque vous vous adonnez à la pornographie à répétition, il y un grand risque de créer cette connexion émotionnelle avec le monde que vous avez bâti mentalement.

Au fur et à mesure, les seules créatures qui peuvent vous exciter et vous rendre performant sur le plan sexuel… sont des créatures fabriquées de toutes pièces, issues de vos fantasmes.

Le but n’est pas ici de prétendre que l’imagination doit être ignorée ni réprimée. Mais non seulement une pratique abusive vous coupe des vrais échanges, mais pire encore, vous êtes de moins en moins capable de vous sentir proche des gens réels et ainsi de socialiser. C’est un cercle vicieux.

L’absence d’intimité

Le manque d’intimité avec une femme est certainement ce qui fait le plus défaut chez un homme qui consomme excessivement du porno. C’est sa plus grande source de frustration. Malheureusement, plutôt que d’attaquer la source du problème, la plupart d’entre nous se renferment dans une pratique accrue de la masturbation.

Le sexe n’est pas qu’une affaire de corps, il y a du sens derrière. Faire l’amour à une femme, c’est faire l’amour à une personne qui vous accorde sa confiance, qui vous laisser entrer dans son monde, qui peut-être accepte de bâtir quelque chose avec vous. C’est aussi le cas pour vous : vous osez être vulnérable d’un côté, mais vous exprimez pleinement ce que vous êtes.

Se limiter à la pornographie, c’est comme faire l’amour dans le vide : il se crée une insatisfaction qui n’est jamais remédiée. Le consommateur commence à se demander ce qui ne va pas avec ses relations en général, pourquoi il n’a ni l’énergie, ni la capacité, ni l’envie de séduire une femme. Il finit souvent en dépression, et/ou ne ressent plus rien tant il se sent écarté des autres.

Il y aussi une autre insatisfaction, celle de l’addiction et du besoin toujours grandissant de ressentir le plaisir de l’orgasme. Malheureusement renouveler la même expérience à la longue vous rend familier avec les sensations et ainsi, il n’y a plus de surprise ni d’originalité. Autrement dit, la pornographie et la masturbation deviennent des habitudes dans lesquelles vous n’expérimentez rien de nouveau. Ainsi, non seulement vous vous distancez des vrais rapports et dénaturez la séduction en vous reposant sur de la fiction… mais vous n’apprenez rien de nouveau non plus : s’installe alors une monotonie dictée par votre dépendance, ce qui impactera votre humeur générale et votre énergie.

Un piège pour votre cerveau

De nombreux individus accros à la pornographie ont témoigné des pertes de lucidité voire de conscience, et même des accès de violence jusqu’alors inexistants. Certains ont aussi fait preuve de boulimie, la masturbation excitant parfois le désir de manger après être passé à l’acte. Et on parle bien sûr de junk-food, des aliments très sucrés et salés qui permettent de prolonger les plaisirs sensoriels.

Je ne suis pas contre l’idée de se faire plaisir, mais vous devez comprendre à quel point cet engrenage est susceptible de vous faire perdre vos moyens. Vous n’êtes plus le maître à bord parce que vous devez constamment traiter avec votre recherche d’un plaisir instantané. Et le simple principe de ne plus être capable de diriger ses pensées et ses habitudes devrait être un signal d’alerte suffisant : devenir un homme accompli, c’est être libre de penser et d’agir dans son meilleur intérêt (tout en respectant celui des autres). C’est pourquoi vous ne devez jamais accepter de suivre vos addictions lorsque celles-ci influent sur votre bien-être, votre vie sociale et votre carrière.

Il suffit parfois d’un seul écart pour que le cerveau établisse une habitude. Si vous faites cet écart (et vous le ferez comme tout le monde car c’est normal), soyez prêt à résister à la prochaine tentation. Lorsque vous avez envie de consommer du porno, songez à ce que pourrait être votre vie sentimentale : songez à quel point vous êtes seul, assis devant votre écran, prêt à décharger votre coup. Ne serait-il pas mieux d’aller soigner un peu son apparence et de sortir parler à des filles ? D’être face à face devant quelqu’un qui vous regarde, vous sourit, respire et sent bon ? Si vous n’essayez jamais… vous ne le saurez jamais. C’est à vous de faire le premier pas.

A retenir

Au final, la pornographie n’élèvera pas votre estime personnelle et elle ne vous encouragera pas à vivre la vie dont vous rêvez. Si vous ressentez un vide et le comblez par la masturbation, alors la réponse est simple : vous manquez d’interaction. Vous devez vous mettre dans des situations où vous serez forcé vous de discuter avec des gens, et ainsi vous comprendrez à quel point la pornographie est « faible » comparée aux plaisirs d’interagir avec des amis et des femmes qui vous attirent.

Je vous souhaite bonne chance !

3 réponses à 2 facteurs indiquant que la pornographie vous empêche de vous épanouir

  1. Pinto 26 mars 2017 à 18 h 15 min #

    Un bon conseil pour cette nouvelle generation. Vraiment j’ai beaucoup aime l’article… Merci

  2. Defodzi emegninou yaovi 26 mars 2017 à 19 h 11 min #

    c’est très instructif, vraiment!!! merci baucoup, j’aimerais si possible avoir vos articles par mail.

  3. James Colin 26 mars 2017 à 19 h 54 min #

    cette semaine, c’est l’article le plus formidable que j’ai jamais reçu.

Laisser un commentaire