que peut on manger aujourdhui

Que peut-on (encore) manger aujourd’hui ? Ce que vous ne pouvez pas ignorer

Le titre peut paraître défaitiste et pour cause : on entend constamment des véritables scandales sanitaires concernant les produits de notre alimentation quotidienne. L’histoire du staphylocoque doré chez Quick, la viande de cheval chez Findus, les steaks hachés contaminés par E. Coli ou encore la très célèbre vache folle : tous ces scandales alimentaires ont créé une vraie crainte des consommateurs.

Les gens se plaignent de ne plus savoir quoi manger à cause des pesticides et des antibiotiques, certains se nourrissent de junk food et se justifient par l’argumentation erronée « Tout est mauvais de toute façon ». Le consommateur est complètement perdu et c’est compréhensible parce qu’il voit toujours plus d’histoires de ce type à la télévision. Dans cet article on va définitivement mettre un terme à tout ça.

Dans un premier temps, éteignez votre TV (les français passent en moyenne 3h32 devant le petit écran, multipliez par 7, je vous laisse faire le calcul du temps perdu en une semaine… Ce n’est pas le sujet de l’article mais je devais faire cette digression) et sauvez vous de toutes les inepties qu’on vous sort à longueur de journée.

Les aliments à BANNIR

Dans cette partie je vais exposer les aliments les plus néfastes et expliquer pourquoi ils le sont (donc qu’il faut éviter au maximum).

Bien sûr en manger une fois de temps en temps ne vous tuera pas (quoique), mais à long terme vous pouvez être sûr de devenir obèse, diabétique, de développer cancers, maladies cardio-vasculaires…

On trouve dans ces joyeusetés :

  • La « junk food » (malbouffe) : tout ce qu’on peut manger dans les fast-foods (Nuggets, frites, hamburgers, pizza, kébabs…)
  • Les boissons sucrées : Coca, Fanta, jus de fruits industriels, sirops industriels…
  • Les goûters : Nutella, Pépito, Prince…
  • TOUS les produits industriels dont on voit la publicité à la TV

Jusque là c’est logique (quoique pas pour tout le monde…), expliquons rapidement pourquoi.

Tous ces produits sont bourrés de colorants, de sucre, d’épaississants, de conservateurs et bien d’autres pourritures qui encrassent votre organisme et font le lit pour de futures maladies.

Par exemple dans le Nutella, les deux tiers sont constitués de sucre et d’huile de palme.

Les hamburgers et frites d’une grande chaîne de fast-food (que je ne citerai pas et dont la mascotte est un clown) sont tellement bourrés de conservateurs qu’ils peuvent tenir plusieurs années (‼) sans la moindre dégradation visible à l’œil nu. Vous pouvez trouver des vidéos sur YouTube pour voir cette expérience.

J’ajoute à cette liste les aliments à index glycémique (IG) élevé c’est-à-dire qui provoquent une augmentation rapide de la glycémie néfaste pour la santé à long terme. En effet cela a un rôle non négligeable dans certaines pathologies comme le diabète. Il est assez simple de savoir si un aliment possède un IG élevé : plus il est cuit, plus il est transformé, plus il est mûr (pour un fruit), plus l’IG est élevé. Toutefois, sachez que la quasi-totalité des fruits et légumes ont un IG bas.

On trouve : pain blanc, pain de mie, riz blanc, pomme de terre cuite, frites, céréales pour enfant, galettes de riz soufflé, bonbons, goûters, datte…

Les aliments à ÉVITER de préférence

Je les mets à part des précédents car c’est un cas particulier que je vais expliquer mais pour moi (et bon nombre de scientifiques) il faut les bannir de votre alimentation.

Cela concerne deux catégories d’aliments :

  • Tout ce qui contient du gluten : les céréales telles que blé, avoine, seigle, épeautre, orge. Cela signifie pas de pizza, pain, pâtes, couscous, gâteau…
  • Tous les produits contenant lactose / caséine : laits animaux, fromage, beurre, yaourts, glaces…

Le gluten, le lactose et la caséine sont des éléments qui favorisent la perméabilité intestinale (leaky gut en anglais) c’est-à-dire qu’ils font de votre intestin une passoire.

Historiquement, tous les aliments cités ci-dessus sont apparus récemment dans l’alimentation quand on considère que l’homme date d’environ 3 millions d’années (homo habilis). Au paléolithique l’espèce humaine était constituée uniquement de chasseurs-cueilleurs qui ne consommaient pas produits laitiers et céréales comme vous vous en doutez. La théorie la plus probable est que le corps humain n’a pas eu le temps de s’adapter à ce changement d’alimentation, celui-ci étant très récent à l’échelle de l’humanité.

L’Homme n’est donc pas fait pour digérer les protéines que sont le gluten et la caséine et le glucide qu’est le lactose, surtout en grande quantité.

L’intestin, constitué de jonctions serrées empêchant les agents pathogènes de passer dans la circulation sanguine, ne remplit plus sa fonction d’imperméabilité. Le résultat en est un intestin « troué » où de nombreuses molécules néfastes peuvent pénétrer : champignons, bactéries… L’organisme se retrouve en état d’inflammation chronique.

Vous allez me dire « D’accord, mais concrètement ça fait quoi ? »

C’est simple, c’est la porte ouverte pour toutes les maladies possibles et imaginables : polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, allergies, asthme, dépression, problèmes de peau, fatigue chronique, diabète, sclérose en plaque, psoriasis…

On peut comparer l’intestin à la porte d’une maison, si celle-ci est ouverte, tout le monde peut rentrer !

Pas tout le monde ne développe ces maladies en buvant du lait et en mangeant des pâtes (et heureusement) mais une part importante de la population (jusqu’à 30% selon les études) est sensible au gluten et une moindre part y est intolérante, occasionnant de nombreux problèmes de santé. Une sensibilité au gluten peut causer des troubles aussi divers que la migraine, la fatigue chronique, l’eczéma, alors que votre médecin généraliste ne vous dira jamais que cela peut provenir de l’alimentation.

Or il existe de nombreux cas où des personnes ont adopté un régime alimentaire sans gluten, sans lactose, sans caséine et qui a abouti à une disparition de leurs symptômes.

Si vous souhaitez approfondir le sujet je vous conseille le livre « Gluten : comment le blé moderne nous intoxique » qui détaille tout cela.

Par précaution, arrêtez le gluten, arrêtez le lactose et la caséine. Vous ne vous en porterez que mieux !

Les bons aliments : à consommer sans modération… Ou presque (sous réserve de certaines conditions !)

Après avoir abordé tout ce qu’il ne faut PAS manger, c’est bien beau mais il faut maintenant parler de ce que l’on PEUT voire ce que l’on DOIT manger !

  • Consommez abondamment tous les fruits et légumes, de préférence de saison et surtout bio ! La plupart comme la salade, les tomates, les bananes, les fraises, les pêches et bien d’autres sont extrêmement traitées dans l’agriculture conventionnelle. Il convient donc de les choisir bio pour avoir la teneur en pesticide la plus basse possible (il y en aura toujours il ne faut pas se leurrer, mais beaucoup moins). Les fruits et légumes sont des sources importantes de vitamines et minéraux, d’antioxydants, mangez en de toutes les couleurs, chacun a ses vertus donc n’hésitez pas à les consommer à chaque repas.

Liste non exhaustive de fruits et légumes dont l’intérêt pour la santé est indéniable : brocoli, carotte, betterave, poivron, myrtille, banane, avocat, pomme… Attention à la datte dont l’index glycémique est très élevé, évitez d’en consommer souvent.

  • Variez vos sources de protéines : viande blanche et rouge, poisson, œufs, légumineuses. Prenez votre viande bio, élevée en plein air parce que les viandes premier prix sont très néfastes pour la santé (utilisation d’antibiotiques, ultra riche en Omega-6…) et sont obtenues par des méthodes barbares (regardez le documentaire Earthlings sur YouTube si vous en doutez). Limitez la consommation de viande rouge (1 à 2 fois par semaine maximum), préférez la viande blanche meilleure pour la santé (poulet, dinde, lapin, veau…).
  • Choisissez vos poissons les plus petits possibles (sardines, maquereaux, anchois) car ce sont ceux qui auront la concentration la plus basse en métaux lourds, il faut éviter tout ce qui est en haut de la chaîne alimentaire comme le requin (ou la baleine !). Concernant le thon et le saumon, consommez-les avec modération car ils sont très pollués selon le lieu de pêche. Recherchez le label MSC sur les surgelés et conserves, gage de plus grande qualité.
  • Prenez vos œufs BIO ou avec le label Bleu Blanc Cœur, s’il y a bien quelque chose à prendre bio (avec les fruits et légumes), c’est bien les œufs. Vous les repérerez par le chiffre 0 au début du code inscrit sur l’œuf. Oubliez les histoires de cholestérol trop élevé dû au jaune d’œuf : primo le cholestérol alimentaire a un impact quasi nul sur le cholestérol sanguin, deuxio le cholestérol a un impact négligeable dans les maladies cardiovasculaires, il est même bénéfique pour la santé puisqu’il est un constituant de la membrane cellulaire… Cette précision étant faite, l’œuf est un très bon aliment, riche en caroténoïdes (bons pour les yeux), en bonnes graisses (s’il est bio), en protéines de qualité et vitamines et minéraux. Faites les au plat ou à la coque, l’idéal étant le blanc cuit (la cuisson augmente l’assimilation du blanc d’œuf) et le jaune cru. Mangez en autant que vous voulez, il n’y a jamais eu d’étude montrant un quelconque risque avec des œufs bio. Au petit déjeuner pour relancer l’anabolisme après une nuit de sommeil ou après une séance de musculation pour combler les réserves, n’hésitez pas : l’œuf est le meilleur ami de l’homme !
  • Enfin les légumineuses sont aussi intéressantes car riches en protéines d’origine végétale, fait intéressant pour les végétariens (mais aussi pour les omnivores). En effet les légumineuses sont bourrées de vitamines et minéraux. Variez les au maximum : pois chiches, pois cassés, lentilles vertes, haricots azuki… N’oubliez pas l’étape du trempage (une nuit entière) pour éliminer l’acide phytique présent dans les légumineuses car celui-ci diminue l’absorption des minéraux et peut être à l’origine de ballonnements ou autres troubles digestifs. Le trempage permet de le faire passer entièrement dans l’eau, ainsi vous n’avez plus qu’à jeter l’eau et à les faire cuire.
  • Parlons maintenant des bons lipides : les autorités de santé ont fait la mauvaise pub des graisses, à tel point qu’on voit partout dans le commerce des aliments estampillés « pauvre en graisse », je le dis haut et fort, c’est une vaste connerie. Les acides gras sont diabolisés à tort, ils sont nécessaires à l’organisme. Ce qui nous intéresse ce sont les sources de « bonne graisse », retenez qu’il faut consommer des acides gras saturés (sans excès, ils ne sont pas mauvais comme on le prétend) et privilégier les acides gras mono-insaturés et polyinsaturés. Dans les acides gras polyinsaturés il existe deux familles : les omega-6 et les omega-3, dont le ratio doit être équilibré (entre 4/1 et 1/1 selon les scientifiques). Sachant que l’alimentation moderne est trop riche en omega-6, ce rapport est déséquilibré (jusqu’à 20/1 selon certaines sources), ce qui augmente les risques de maladies cardio-vasculaires, entre autre. À titre d’information les omega-6 sont présents dans la chair animale (SURTOUT pour les animaux élevés industriellement parce qu’ils sont élevés aux céréales et non à l’herbe), la plupart des huiles végétales (tournesol, pépins de raisin, carthame, maïs) et certains poissons.

Il est donc important de rééquilibrer ce rapport omega-6/omega-3 en consommant… Des aliments riches en omega-3 tels que l’huile de colza, les amandes, les graines de lin, poissons gras et les viandes…

Maintenant place aux aliments très intéressants par leur teneur en bons lipides :

  • Poissons gras : maquereaux, sardines, anchois, hareng
  • Viande et œufs (label Bleu Blanc Cœur)
  • Oléagineux : amandes, noix, noix d’Amazonie, noix de cajou, graines de lin
  • Huiles végétales : huile d’olive, huile de colza, huile de lin, huile de coco
  • Chocolat noir : minimum 70% (et à consommer raisonnablement)

Les omega-3 sont très importants pour de nombreux processus biochimiques de l’organisme, ils sont bons pour la mémoire, pour le cœur, les yeux, l’humeur et bien d’autres !

  • Consommez à volonté les épices et condiments, ils sont presque tous bons pour la santé ! Par exemple la cannelle a un effet stabilisant sur la glycémie et est riche en antioxydants, le curcuma a des vertus anti-cancer… Usez et abusez de cannelle, curcuma, gingembre, clous de girofle, herbes de Provence, ail, oignon. Voilà pour les principaux.
  • Pour vos glucides, choisissez les aliments à IG bas, sans gluten et sans lactose : tous les légumes, les légumineuses, le riz (semi-complet ou complet), le quinoa, le sarrasin. Si vous êtes sédentaire, vous n’avez normalement pas besoin de sources de glucides en dehors des légumes, ils suffisent largement. Si vous êtes sportifs, que vous voulez prendre de la masse ou autre, prenez en plus des légumes des glucides à IG bas sous forme de riz, quinoa ou légumineuses après vos séances de sport.

Maintenant vous savez tout pour prendre votre santé en main, n’hésitez pas à vous concocter de succulentes recettes, achetez un ou deux livres de cuisine sans gluten et sans lait, je sais qu’il en existe de bonne qualité !

Pour finir, voyons rapidement les compléments alimentaires (il existe un article dessus).

Pourquoi faut-il prendre des compléments alimentaires ?

Il n’y a pas longtemps j’étais contre les compléments alimentaires, je ne pensais pas en prendre un jour, puis au fil de mes lectures, je me suis rendu compte que j’avais tort. Des études ont montré que les fruits et légumes avaient des taux en vitamines et minéraux plus bas qu’il y a quelques dizaines d’années à cause de l’agriculture intensive (appauvrissement des sols). De plus, notre mode de vie contribue à des carences en vitamines et minéraux : trop de sport, le stress, la pollution, les pesticides et autres agents chimiques, les médicaments…

Si vous avez l’argent pour ça n’hésitez pas, voici ce que je vous conseille :

  • Un complexe multivitaminé : personnellement je prends le NuPower dont je suis satisfait bien qu’il soit un peu cher. Dans tous les cas il doit être exempt de cuivre, fer et manganèse qui sont des oxydants potentiellement néfastes sous forme de complément alimentaire. La législation française étant beaucoup trop restrictive sur les compléments alimentaires, il faudra rajouter…
  • La vitamine C : on la connaît très bien, tout le monde en parle, un petit comprimé orange l’hiver pour éviter le rhume. Non, ce n’est pas ça la vitamine C ! Évitez ce genre de comprimé plein de sucre et de colorant inutile, trouvez de la vitamine C en poudre (c’est le mieux), et consommez en minimum 1 à 2 grammes par jour. Cela dépend de la quantité de sport, du stress, de la pollution de votre ville, les besoins sont très variables.
  • La vitamine D : l’été ce n’est pas utile, mais l’hiver c’est nécessaire de se supplémenter car le soleil ne suffit plus pour la synthèse à partir de l’épiderme. Prenez 1000 UI par tranche de 15 kg de poids du corps.
  • Les omega-3 : je vous les conseille sous forme de capsule, ils ne sont pas nécessaires mais très utiles car ils sont purifiés par rapport aux poissons pollués de nos océans. La quantité conseillée est 1200 mg d’EPA et 600 mg de DHA minimum.

Les suppléments bonus pour la musculation

Pour les avoir testés, voici ceux qui vous seront très utiles :

  • L’isolat de whey : si cela peut soulager votre budget en œufs et poulet, c’est bien pratique et plus rapide. Ne pas remplacer la whey par les aliments solides toutefois, cela reste un supplément.
  • La maltodextrine et les BCAA : pendant l’entraînement, mélanger 10 grammes de BCAA et 40-60 grammes de maltodextrine dans un litre d’eau. C’est très utile pour limiter le catabolisme et donner de l’énergie immédiatement disponible sous forme de glycogène.
  • La créatine : toujours critiquée par ceux qui n’y connaissent rien, elle apporte un petit plus non négligeable pour les sportifs de force. Prenez 3 à 5 grammes par jour, scindez les prises le plus possible pour avoir le taux le plus constant possible.

Ne faites pas de cure, c’est inutile, c’est à prendre sur la longueur ou pas du tout. Tous ces suppléments sont à prendre pendant les repas, hormis maltodextrine et BCAA pendant l’entraînement.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour vous construire une santé solide, que vous soyez pratiquant de sport ou non.

N’hésitez pas si vous avez des questions ou des remarques.

Je vous souhaite un bon appétit !

Par Fabien étudiant kinésithérapeute et passionné d’alimentation

46 réponses à Que peut-on (encore) manger aujourd’hui ? Ce que vous ne pouvez pas ignorer

  1. Pierro 1 décembre 2013 à 11 h 46 min #

    Super article Fabien ! (je vois de qui te viennent tes références) 😉

    Petite précision pour les protéines: le moins possible de viande rouge (jamais ou très très rarement), et maxi 200 à 300g de viande blanche par semaine (pour votre santé, pour celle de la Terre et pour le respect de la vie animale). D’ailleurs, beaucoup de personnes qui commencent par diminuer leur consommation de viande finissent par ne plus avoir d’appétence pour celle-ci.
    Pour les fruits et légumes: à volonté, en bio effectivement (mais pas le bio des grandes surfaces qui est simplement de l’industrialisation du bio de basse qualité avec peu d’éthique et l’emploi de personnes immigrées dans de très mauvaises conditions)
    400 à 600g par jour au minimum (perso j’en prends plus d’1 kg par jour)
    On nous a appris a penser l’alimentation en terme de quantitatif (tant de protéines, de glucides par jour, etc) mais il faut plutôt penser en terme de QUALITATIF.

    Esperons qu’un jour on puisse voir à la télé des pubs sur « mangez des carottes »; « mangez des brocolis »; « mangez des courges » ou tout autre produit végétal non transformé par la main de l’homme. Tout ce que vous voyez dans les pubs est à proscrire, comme nous le rappelle Fabien !

    Quant aux scandales alimentaires récents, vous remarquerez que tout vient des sources animales…

    • Alexandre 1 décembre 2013 à 12 h 35 min #

      Pierro, toujours là quand il le faut !

      Tu déconseilles la gamme Bio de Monoprix par exemple ?

      Il me semble qu’ils sont assez rigoureux dans leur produit bio mais peut être suis-je victime de leur communication efficace et de leur pull en cachemire au rapport qualité/prix irréprochable 😉

      Alexandre

      • Nicolas 1 décembre 2013 à 13 h 07 min #

        Le top reste Bio & Local. Donc Monoprix ne ferra jamais mieux que le producteur bio sur le marché ou la supérette bio du quartier.
        Regarde les provenances de pas mal de produits bios (miel, riz, lentilles,…) ça vient rarement de France alors que les filières existent.

  2. Nicolas 1 décembre 2013 à 13 h 02 min #

    Très bon article.

    Je préciserai juste 1 point : l’avoine ne contient du gluten qu’à l’état de traces par contamination et est donc une alternative saine au blé. Seuls les intolérants doivent se passer à 100% du gluten, à l’état de traces, ce n’est pas dangereux pour les autres.

    J’en suis venu à la même conclusion que toi sur les compléments alimentaires. Je me disais initialement que ce n’est qu’une invention des labos au même titre que les médicaments et que si l’Homme avait besoin de compléments pour vivre, il serait mort il y a quelques milliers d’années. Mais c’est vrai que la qualité nutritive de nos aliments ayant beaucoup changé, il faudrait manger des quantités gigantesques de fruits et légumes pour avoir autant de vitamines qu’auparavant.
    J’en suis donc à chercher le ou les compléments pour renforcer un régime végétalien.

    Merci

    • Fabien 1 décembre 2013 à 14 h 46 min #

      Oui tu as raison, merci pour la précision Nicolas !

      Je suis tout à fait d’accord avec toi Pierro pour le bio industriel, c’est qu’une manière pour eux de se faire un peu plus de fric, personnellement j’ai des doutes sur les critères de qualité du bio Casino, Carrefour etc…

      J’ajoute une petite précision pour les fruits et légumes : la grande majorité de ceux-ci subissent un long transport, autant dire que la vitamine C disparaît avant même que les fruits arrivent sur l’étalage des grandes surfaces ! Alors quand j’entends « mangez une orange pour avoir votre vitamine C journalière » ça me fait doucement rire, sachant que les recommandations « officielles » se comptent en dizaine de milligrammes alors que les réels besoins sont de l’ordre de 2 à 4 grammes pour la plupart des gens !
      Cette dose est bien sûr totalement inatteignable par l’alimentation.

      D’ailleurs quand on a assez de vitamine C, comme par hasard c’est terminé les rhumes, grippe et compagnie !

      • Pierro 1 décembre 2013 à 22 h 18 min #

        http://www.lanutrition.fr/la-boutique/livres/sante/prevenir-et-guerir-la-grippe-de-thierry-souccar.html
        y’a un protocole à base de vitamine C dès qu’on a des symptômes grippaux ou pseudo-grippaux.
        Mais depuis que j’ai changé min alimentation, radicalement, je n’ai plus eu de gros rhume (= rhinopharyngite) ni poussée de fièvre. Aucun problème de santé infectieux à vrai dire. Peau plus belle, cicatrisation meilleure, etc

        Et de toute façon il y a des aliments bien plus riches en vitamine C que les oranges.

  3. Pierro 1 décembre 2013 à 13 h 23 min #

    Voilà Alex, comme le dit Nicolas 😉
    Les grandes surfaces surfent sur la mode du bio mais ne le font que pour toucher une nouvelle clientèle pour palier à la perte de vitesse de leur chiffre d’affaire ces dernières années. On ne peut pas faire du bio et vendre de l’industriel. On ne s’offre pas une bonne conscience comme ça. ça serait trop beau et facile.
    Je n’arrive pas à retrouver mes données sur le mode de production/vente du bio par les grandes surfaces mais cet article est pas mal (surtout la 3e page): http://www.consoglobe.com/alimentation-bio-grandes-surfaces-question-3004-cg

    Et le bio n’est qu’une ébauche de solution. Pourquoi mange-t-on bio ? Au départ c’est pour sa santé mais c’est pour moi indissociable du mode de production par les agriculteurs, de leur mode de rémunération, de la protection des terres et du respect de l’environnement, des emballages (et là y’a vraiment du boulot à faire, trop peu de choses sont vendues en vrac en bio), de la décroissance de la consommation, etc
    Le bio doit faire repenser sa façon de vivre et de consommer entièrement.
    Je boycotte donc le bio des grandes surfaces (et les grandes surfaces en général au maximum)

    Concernant le gluten, on peut rechercher les anticorps anti gluten mais certains n’en ont pas et pourtant supportent mal le gluten: ce sont les hypersensibles. Enlevez leur le gluten et ils iront beaucoup mieux.

  4. Ak 1 décembre 2013 à 15 h 04 min #

    Reste le problème majeur de la cuisson notamment micro-ondes et hautes températures!!!

    • Fabien 1 décembre 2013 à 17 h 28 min #

      J’ai prévu de faire un article sur la cuisson, tu l’auras d’ici la fin de l’année 🙂

  5. Guillaume 1 décembre 2013 à 15 h 44 min #

    Article super intéressant mais qui soulève des questions chez moi :

    Quid des toxines dans la viande ? Si on en croit les végétariens, il faut éliminer complètement la viande de son alimentation, qu’est-ce qu’il faut en penser ?

    Concrètement, vous mangez quoi ? Personnellement en évitant de consommer de la junk food mais en consommant tout le reste (gluten, pâtes, pain, de la viande une à deux fois par jour…), j’ai un mal fou à éviter de manger toujours la même chose.
    Je ne sais pas vous mais moi, les légumes ok j’adore ça, mais je pourrais en manger des kilos, j’aurais toujours faim après.

    Les légumineuses ok mais il en faut un paquet pour avoir une dose correcte de protéine (ou alors j’achète pas les bonnes marques, peut-être).
    La viande rouge c’est quand même bien sympa pour changer du poulet. Et le poisson ça coute une blinde…

    On peut vraiment aboutir à un plan d’alimentation correct pour de la musculation en prise de masse avec de la viande uniquement une fois par jour ? Ça donnerait quoi, en gros ? Combien d’oeufs et combien de shakers de whey pour compenser la faible consommation de viande ?
    (Et la caséine je trouvais ça vraiment pratique dans une démarche de prise de masse)

    Sinon, le cousin de ma copine qui habite la campagne nous racontait à ma copine et moi que dans le coin, les champs bio étaient très proches des champs normaux et que donc forcément les pesticides & compagnie utilisés dans les champs normaux étaient naturellement emportés par le vent dans les champs bio…

    • Fabien 1 décembre 2013 à 17 h 51 min #

      Merci Guillaume !

      Les végétariens se basent souvent sur le documentaire earthlings (que j’ai visionné), c’est vrai que c’est horrible.
      Ils le font soit pour l’éthique (respect de l’animal) soit pour la santé (toxines, antibiotiques…) soit pour les deux.

      La viande rouge est en effet plutôt à éviter, j’aurais dû mettre plus en garde et limiter à une fois par semaine voire moins si on se sent de ne pas en manger.
      La viande blanche ne pose aucun souci du moment que tu prends de la bonne qualité, élevé en plein air c’est l’idéal ! Si ton budget le permet il faut le prendre local et bio.
      En général quand c’est local c’est d’ailleurs moins cher.

      Pour te donner mon propre exemple je mangeais des pâtes tous les jours il n’y a pas si longtemps, faut pas croire mais il y a une addiction qui se développe (le sucre stimule la zone de récompense du cerveau), d’où la difficulté d’arrêter pain, pâtes, sucre.

      Quand j’ai lu tous les méfaits du gluten j’ai arrêté du jour au lendemain, au début ça faisait bizarre et je ne savais pas quoi manger. J’ai perdu 8 kg en peu de temps, j’étais pourtant pas gras (dans les 13%), j’ai fini avec les abdos écorchés, photo à l’appui 🙂
      Certes j’ai perdu du muscle dans l’affaire, mais pas tant que ça.

      Je comprends tout à fait la problématique de ne pas savoir substituer ces produits, pourtant c’est pas bien compliqué !
      Déjà je conseille d’acheter un livre de recettes, ça te donnera pas mal d’idées.

      Perso je suis le protocole de CTS nutrition et ça marche super.
      Pour les collations tu te fais des smoothies avec des fruits/légumes et de la whey.
      La maltodextrine apporte une quantité significative de glucides et donc de calories pendant l’entraînement donc n’hésite pas, ça te remplace un plat de pâtes par exemple.
      Ensuite pour les protéines tu peux prendre des œufs le matin (je suis à 3 tous les matins) pour relancer l’anabolisme, du poisson le midi, du poulet le soir. Puis tu alternes, tu varies les poissons (n’hésite pas à prendre du surgelé c’est très pratique), tu varies les viandes blanches. Puis tu peux faire des légumineuses quand tu veux à la place de la viande ou du poisson.

      Pour les légumes pareil tu varies au max, j’avoue que c’est très peu calorique mais néanmoins essentiel. Pense aux avocats aussi, c’est la base.
      Et avec ton smoothie tu peux prendre une poignet d’oléagineux avec un carreau de chocolat noir.

      N’aie pas peur pour la muscu, je reprends mon exemple : cet été j’ai commandé mes suppléments et j’ai fait un mois ultra sérieux en salle avec alimentation sans gluten, whey les jours d’entraînement, maltodextrine et BCAA, créatine, je suis resté bien sec, mes perfs ont explosé et j’ai récupéré mon poids d’avant l’arrêt du gluten mais en mode très sec 🙂

      Ce que tu dis sur les champs bio n’est pas faux, j’ai entendu des histoires comme ça.
      On ne peut jamais être sûr mais dans tous les cas ils seront moins arrosés par les pesticides que les non bio !
      Et j’ose espérer que ça ne concerne pas tous les champs, loin de là.
      De plus, quand tu prends du non bio tu sais que c’est de la merde, que c’est rempli de pesticides (surtout venant d’Espagne) donc pour moi le choix est vite fait !

  6. menelik 1 décembre 2013 à 20 h 20 min #

    merci.

    action

  7. Pierro 1 décembre 2013 à 22 h 13 min #

    « Quand on mange bio on ne sait pas ce que l’on mange, mais quand on mange industriel on est certain que c’est de la merde ».
    😉

    • Fabien 2 décembre 2013 à 0 h 14 min #

      Exactement !

  8. Bertrand 2 décembre 2013 à 6 h 48 min #

    Bonjour a tous et tout d’abord merci pour l’article et les differentes contributions dans les commentaires. Ils sont tres instructifs.
    Pardonnez-moi par avance de tenir le role du combo breaker car vous avez l’air tous parfaitement d’accord entre vous. Je m’interesse de plus en plus a l’alimentation mais je n’ai jamais trouve d’articles « raisonnables ». Je m’explique.

    Pour supprimer la junk food, les sodas, les gateaux, et de maniere generale les aliments processes, il n’y a pas de debat, je suis completement d’accord.
    Ensuite les pates, les aliments a IG eleve, les patates, les corn flakes industriels, c’est plus contraignant mais passons, c’est vrai que ces aliments ne sont indispensables et ne s’inscrivent pas dans un regime sain.

    C’est apres que je commence a tiquer. En theorie je suis d’accord que le bio et que pas de gluten c’est mieux. Et je dirais meme qu’en theorie tout ce que qui est dit est vrai et que si on pouvait respecter toutes ces regles on vivrait tous en bonne sante et longtemps.

    Mais en pratique, voici comment je percois ces differents conseils: 1- ca coute un bras de manger comme vous le prescrivez, 2- ca demande de faire plein de magasins differents pour tout trouver (si on fuit les grandes surfaces par exemple) et donc un temps certain, 3- ca laisse quand meme quoi qu’on en dise pas beaucoup de variete pour manger (parce bon manger des brocolis ou du chou fleur c’est un peu bonnet blanc ou blanc bonnet), 4- ca quasi-interdit d’aller au restaurant car on ne peut rien controler et 5- ca impose de preparer ses repas du midi la veille au soir ou le matin chez soi (si on ne peut pas rentrer chez soi bien sur).
    J’ai la triste impression que si on veut manger bien on doit porter tellement notre attention sur notre regime que l’on ne fait plus que ca. En pratique comment faites vous pour suivre ces regles? Ou faites-vous vos courses? Quels sont les 2-3 plats typiques que vous cuisinez? Comment vous organisez-vous pour le dejeuner?

    Deuxieme point, je comprends l’argument du « l’homme n’est pas fait pour manger ca donc on ne mange pas ». Mais ca denote un peu avec « prenez de la whey, de la creatine et des complements », non? Certes les aliments d’aujourd’hui sont moins riches en vitamines mais le concept est de se raprocher le plus possible du regime alimentaire des chasseurs-cueilleurs de la prehistoire n’est-ce pas?

    Dernier point, est-ce que le fait de manger comme ca ne risque pas de mener au syndrome des gens trop hygieniques? Certains enfants sont tellement proteges de tout par leurs parents que des qu’ils sont exposes au moindre agent hostile ils tombent malades. Si on ne mange jamais de gluten et qu’un jour parce qu’on ne fait pas attention ou qu’on a pas le choix on en ingere, est-ce que l’effet ne va pas etre considerablement amplifie?

    En fait l’ideal serait d’avoir des lignes directrices et des doses maximales hebdomadaires de produits « gris » (par exemple pas plus de 2 equivalents-doses de gluten par semaine). Sauf bien sur s’il faut vraiment eradiquer les aliments du regime (Comme la nourriture de Ronald)

    Je precise (a l’ecrit le ton n’est pas toujours evident a transcrire) que mon commentaire est uniquement une interrogation, une reflexion et en aucun cas une critique. Encore merci pour toutes vos contributions et merci d’avance pour les elements de reponse que vous pourrez apporter. Enfin desole pour les accents, je bosse sur un QWERTY.

    Bertrand

    • Fabien 2 décembre 2013 à 11 h 55 min #

      Salut Bertrand, voyons chaque point en détail.

      Oui cela coûte plus cher d’être en bonne santé en se nourrissant bien et c’est là le paradoxe. Mais quand tu regardes, tu n’achètes ni pâtes, ni produit industriel qui coûte la peau des fesses (Nutella, céréales de petit déj, pépitos…).
      Si tu consommes intelligent (petit producteur bio vers chez toi) tu as tes légumes et fruits bio pour pas cher.

      Plein de magasins ? Non pas pour moi. Je ne vais plus dans les grandes surfaces, parce que je n’en ai plus besoin.
      Je varie entre 2 magasins bio proches de chez moi et je trouve tout ce que je veux !
      Tu te trompes, il y a plein de fruits et légumes méconnus, ce qui fait que tu as largement le choix : patate douce, avocats, betteraves, salade, poivrons, pomme, poire, haricots, petits pois, toutes les différentes légumineuses, fruits rouges, mangue, kiwi, ananas, bananes, chou, brocoli, oranges, pamplemousses, carottes et j’en oublie plein tellement il y en a.
      Tu pourras toujours trouver suffisamment de légumes et fruits de saison pour varier.

      Oui et non, d’une part il existe les restaurants sans gluten. D’autre part si tu n’es pas intolérant, ce n’est pas bien grave de manger de temps en temps un plat goûteux d’un bon resto !
      Je ne fais pas trop de recettes mais tu en trouves plein dans l’assiette de la force ou CTS nutrition, ainsi que divers livres de cuisine sans gluten.
      Je fais par exemple des rouleaux de printemps, des sortes de beignet de poulet mais tu as des centaines de recettes, même sans gluten.

      Pour le petit déjeuner regarde sur Google la crème Budwig.
      Pour le déjeuner, tu prépares un truc chez toi : les rouleaux de printemps par exemple, c’est génial !

      Je vois très bien ce que tu veux dire sur les compléments.
      En fait pour moi ce serait un modèle chasseur-cueilleur adapté à notre époque (par exemple y’avait pas de légumineuses à l’époque).
      La whey est du petit lait filtré (la mienne est sans lactose), maintenant il y a la protéine de blanc d’œuf bio qui est apparue, c’est peut-être mieux.
      Ensuite la créatine c’est retrouvé naturellement dans la viande, le poisson.
      Dans tous les cas il faut éviter les carences, puisqu’avec une quantité suffisante de vitamines et minéraux, tu ne tombes plus malade 🙂

      Non je ne pense pas, le gluten n’a jamais été toléré par l’organisme humain, je t’invite à lire « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique ».
      Dans tous les cas, évincer le gluten ne peut faire que du bien.
      À titre d’exemple, j’avais des ballonnements après chaque plat de pâtes que j’ingérais donc je suis sensible au gluten, j’ai arrêté et tout va bien.
      Pourquoi est-ce que je prendrai encore du gluten sous prétexte que « si j’en mange une fois sans faire exprès je risque de mal le digérer » ?
      Je sais pas si tu vois ce que je veux dire, mais c’est vraiment quelque chose à éviter.

      Donner des doses maximales, oui je comprends. Sauf que ce n’est pas possible, il faut adapter à chaque personne. On peut certes donner des indications mais ça dépend de la sensibilité de chacun, celle au gluten par exemple.
      Même si je te dis « ne prends pas plus de 2 aliments contenant du gluten dans la semaine », c’est pas la même chose si tu manges quelque chose à base de farine de petit épeautre ou un plat de 200 grammes de pâtes, la quantité de gluten est bien plus élevée dans le deuxième cas.
      Le premier pas serait d’éviter le blé sous toutes ses formes 🙂

      J’espère avoir répondu à tout, et t’en fais pas j’ai pas vu ton commentaire comme une attaque. Ça donne un autre point de vue donc merci pour ton commentaire !

  9. Jull 2 décembre 2013 à 22 h 30 min #

    Salut Fabien,

    Pour ma part je me demande ou tu trouves les sources de calcium si tu coupes tous les aliments à base de lait. Si je ne me trompe pas notre corps à besoin de l’équivalent de calcium qu’on trouverait dans 3 verres de lait de 2 dl par jour (6dl par jour) soit environ 800mg/jour.
    Je crois savoir que les fromages à pâtes dures sont sans lactose.
    La santé osseuse est primordiale… merci si tu peux donner plus d’infos à ce niveau là !
    Jull

    • Fabien 3 décembre 2013 à 1 h 01 min #

      Salut Jull !
      Intéressante question que tu poses là. J’ai pas pensé à traiter ca dans l’article.

      Voilà ce que donne des dizaines d’années de désinformation par les autorités publiques et des médias, on pense que le calcium se trouve seulement dans le lait !

      Et tu es loin d’être le seul à penser ça, alors c’est parti pour rétablir la vérité : il faut savoir que le calcium issu du lait animal est mal absorbé, 30% en moyenne, 40% maximum.
      Ensuite il est bon de savoir que c’est dans les pays où la consommation lait/laitages est la plus élevée (Nord de l’Europe) qu’il y a le plus de cas de fractures du col du fémur et d’ostéoporose, marrant non ? Merci les autorités de santé de nous dire de manger 3 produits laitiers par jour…

      A l’heure actuelle personne ne manque de calcium en occident.
      Voici des sources de calcium : eau du robinet, amandes, pistaches, dattes, persil, figues, cresson, cacao, pissenlit, oranges, haricots secs, jaune d’œuf, graines de sésame, graines de pavot, brocoli, choux, épinard et sans oublier les laits végétaux !
      J’ai omis de parler d’eux mais ils sont une très bonne alternative au lait animal : le lait de soja, d’amande, de millet, de riz.
      Ils possèdent du calcium eux aussi.
      Attention toutefois à l’IG élevé du l’air de riz et de millet, même si la quantité de glucides est relativement faible, il vaut mieux les coupler avec des aliments à IG bas et ne pas en prendre trop souvent !
      L’idéal c’est le lait d’amande 🙂

      Pour les fromages à pâte dure il n’y a pas de lactose mais de la graisse saturée et je crois bien qu’il y a de la caséine, enfin ça doit dépendre des fromages. En consommer ponctuellement pourquoi pas, régulièrement non.

      Voilà qui devrait t’eclaircir.
      N’hésite pas a informer autour de toi sur ce mythe du lait et du calcium !

  10. Thomas 2 décembre 2013 à 23 h 13 min #

    Salut Fabien,

    Merci pour l’article, maintenant je me sens gros et dégueulasse, une délicate sensation.
    J’ai aimé, j’ai appris pleins de choses, merci 🙂

    J’ai remarqué une faute de syntaxe à la fin de l’article :

    « Ne pas remplacer la whey par les aliments solides toutefois, cela reste un supplément. »

    Je pense que tu voulais dire :

    « Ne pas remplacer les aliments solides par la whey toutefois, cela reste un supplément. »

    Cordialement,

    Thomas 😀

    • Fabien 3 décembre 2013 à 12 h 07 min #

      Haha exact, merci pour la correction !
      Il ne vaut mieux pas faire tout nos repas avec de la whey en effet 😀

  11. Pierro 2 décembre 2013 à 23 h 15 min #

    Je me permets de répondre Fabien, je passais par là, tu complèteras comme tu veux.

    La croyance sur les produits laitiers est complètement fausse. Le calcium est très mal absorbé mais beaucoup mieux dans tout ce qui est oléagineux et crucifères. On n’a pas besoin du lait (au contraire). Le lait est le produit de la vache pour son petit… il n’est pas destiné à l’homme, et il est bourré d’hormones de croissance pour veaux.
    Les pays qui consomment le plus de produits laitiers sont les pays avec le plus d’ostéoporose et inversement. Ah tiens, mais pourtant on nous dit partout l’inverse ! Bah oui les lobbies du lait sont puissants et nous mentent… fric fric fric !

    2 livres:
    http://www.thierrysouccar.com/sante/livre/lait-mensonges-et-propagande-201
    http://www.thierrysouccar.com/sante/livre/le-mythe-de-losteoporose-18

    • Fabien 3 décembre 2013 à 12 h 15 min #

      Merci pour ta contribution, je l’avais pas vue quand j’ai répondu hier !

      Pour l’absorption, celle-ci est plus élevée pour les choux (50%), le brocoli (60%) par contre ils en contiennent moins.
      Cela dit la vitamine D augmente l’absorption du calcium, donc si vous prenez du ZymaD vous ne manquerez pas de calcium non plus.

      Sachez aussi que les recommandations officielles concernant la consommation de calcium sont trop élevées, nos réels besoins sont bien moindres.

      Cf cet article très intéressant : http://www.julienvenesson.fr/la-verite-sur-les-besoins-en-calcium/

  12. Alexandre 3 décembre 2013 à 12 h 52 min #

    Très bon article.

    J’ai deux questions qui finalement peuvent se rejoindre :

    – Où trouver de la vitamine C en poudre ?
    – Où trouver le  » Nupow  » complément multivitaminé ?

    J’ai fait pas mal de pharmacie, et c’est difficilement trouvable. Si vous avez un site interne fiable, je suis prenant !

    • Fabien 3 décembre 2013 à 16 h 37 min #

      En pharmacie il n’y a que des suppléments avec des édulcorants, colorants, conservateurs, alors évite.

      La vitamine C en poudre se trouve sur des sites comme Nutrimuscle, Meszépices et probablement d’autres.
      Le Nupower se trouve sur le site du fabricant, Nutriting.

      Bonne soirée Alexandre !

  13. Guillaume 3 décembre 2013 à 18 h 49 min #

    Elle est pleine de bons conseils cette discussion, ça fait plaisir.

    Une autre question toutefois : manger autant d’oeufs dans la semaine (tu parlais de 3 tous les matins, + sûrement un peu certains midis ou soirs) ne pose aucun problème ?

    Et quid des tranches de blancs de poulets / dindes ? C’est ok ou plein de saloperies ? Parce que c’est quand même hyper pratique. 😛

    • Fabien 3 décembre 2013 à 23 h 20 min #

      Du moment que les œufs sont bio (et pas le bio industriel évidemment), il n’y a pas de risque ! 3 par jour suffisent, je n’en prends pas plus perso 🙂
      Après il n’a pas été prouvé de limite au-delà de laquelle il y a un quelconque risque avec les œufs bio, mais comme tout : ne pas en abuser.

      Pour la dinde et le poulet, ça dépend vraiment d’où ça vient !
      C’est vraiment important de prendre la viande prendre bio parce que les produits chimiques se stockent très préférentiellement dans la graisse, d’autant qu’il faut 3,5 kg de céréales pour produire 500 g de viande (source : le livre « Serons-nous immortels ? »).

      La viande bio ça coûte un bras par contre, donc il faut à tout prix (c’est le cas de le dire) trouver un producteur local, au marché du coin par exemple.
      Moi-même je n’y suis pas encore passé vu le prix, mais je consomme moins de poulet/dinde ces temps-ci, parce que celle du boucher, impossible de savoir les conditions d’élevage !

  14. Kevin 4 décembre 2013 à 15 h 31 min #

    Bonjour,
    Merci pour votre article.
    Néanmoins je suis tombé sur cet article, écrit par un médecin du sport, qui ne semble pas tout à fait de votre avis concernant la créatine. Qu’en pensez-vous ?

    http://www.medecinedusportconseils.com/2010/05/13/la-creatine-veritable-star-quen-penser/

    • Fabien 4 décembre 2013 à 21 h 33 min #

      Salut Kevin,
      Je ne suis en effet pas d’accord avec son article et encore moins avec les arguments qu’il avance.
      Déjà, la créatine serait autorisée à la vente mais pas à la consommation ? Hahaha…
      Il dit qu’elle expliquerait les effrayantes modifications de morphologie de certains sportifs (je le cite). De plus il parle de forme injectable.

      Alors primo, comme je l’ai dit la créatine se trouve naturellement dans l’alimentation, c’est juste un apport exogène supplémentaire.
      Deuxio, c’est sûr qu’en prenant 100 grammes par intraveineuse c’est pas terrible pour le corps. Je dis bien « 3 à 5 grammes par jour » en maximisant le nombre de prises dans la journée pour avoir le taux le plus constant possible.
      Tertio, on a jamais vu personne gagner 20 kg de muscles avec de la créatine, c’est pas un produit magique ni de la dope, cela permet un gain de force à court terme qui permet de prendre plus lourd, de gagner plus de muscle à long terme.
      Par contre certaines personnes ne répondent pas ou peu à la créatine c’est-à-dire qu’ils ne ressentent pas de gain de force. Si c’est votre cas, vérifiez que vous l’utilisez comme il faut.
      Toutefois elle a d’autres aspects santé : les capacités cérébrales entre autre.
      Quatrièmement : il dit qu’elle est pas du tout absorbée, faux, elle l’est à 100%…
      Cinquièmement : la supplémentation n’a pas d’impact sur la fonction rénale.

      En clair, son article est du vent, du moins pour le mode de supplémentation que je vous expose ici : 3 à 5 grammes/jour par voie orale, et uniquement de la créatine monohydrate.

      Ses cas d’injections intraveineuses et de problèmes cardiovasculaires ne concernent que lui.

      Je tiens à préciser une chose : ne vous fiez pas 100% à ce que je vous dis, c’est la synthèse de mon expérience et de tous les livres et articles que j’ai lu, mais ça reste mon point de vue. J’essaie toutefois de rester le plus objectif possible.
      Vérifiez par vous-même mes dires, cherchez, soyez curieux !
      Ne vous fiez jamais qu’à une seule source, et globalement pour trouver la vérité prenez le contraire de ce que disent les industriels et les lobbies 🙂

      Pour aller plus loin sur la créatine et avoir de la VRAIE science, ça se passe ici : http://www.superphysique.org/articles/589

  15. Nicolas 8 décembre 2013 à 17 h 18 min #

    Tout ce qui contient du gluten : les céréales telles que blé, avoine, seigle, épeautre, orge.

    En clair tout ce qui constitue n’importe quel magasin bio a au moins 80%.

    J’ai vu qu’il existait de la farine sans gluten,il faudra que j’essaye.

    Quand a la caséine il était conseillé d’en prendre il n’y a pas si longtemps,afin d’éviter le catabolisme musculaire,mais peut être est ce différent avec la caséine en poudre?

    • Fabien 11 décembre 2013 à 23 h 50 min #

      Tout ce que contient n’importe quel magasin tout court !
      Même dans les magasins bio y’a plein de produits mauvais : biscuits, gâteaux etc…
      Ce n’est pas parce que c’est bon que c’est bon pour la santé.
      Le blé, bio ou pas, ne sera jamais bon pour la santé.

      Tu as les farines de sarrasin, de coco, de riz, de châtaigne, de pois chiches, de noisettes et quelques autres.
      Attention à la farine de riz et de châtaigne dont l’IG est très élevé !

      Non, la chose revient au même.
      Je ne te le conseille pas, regarde ici pour plus de détails sur les suppléments en poudre : http://www.julienvenesson.fr/quelles-proteines-en-poudre-utiliser-pour-preserver-sa-sante/

  16. RD2 6 janvier 2014 à 16 h 40 min #

    Bonjour,

    J’ai lu attentivement ce dossier ainsi que les commentaires (associé au sujet 6 astuces pour vivre en bonne santé), c’est un sujet auquel je m’intéresse beaucoup. Cependant, je pense que le sujet peut être bien étayé, et si mes remarques peuvent lancer l’idée de nouveaux articles, je les liraient avec attention. Mon intention n’est pas de faire de régime, je n’ai pas de poids à perdre, que de la graisse, mais d’avoir une alimentation saine associé au sport!

    Ce sujet traite principalement de présenter ce qui est bon ou pas pour la santé, avec l’explication du pourquoi et du comment. Certains points sont très durs à accepter, mais ce qui manque principalement à cet article, c’est comment les accepter et les pratiquer. Je pense qu’il est nécessaire de préciser qu’on ne peut pas appliquer tous les conseils en un claquement de doigts, je vois le temps que cela m’a pris (et me prend encore… même si j’ai ralenti la chose) pour appliquer les conseils de look et de séduction. Je vois dans l’application de ce nouveau mode de vie (je pense qu’on peut parler de changer de mode de vie) un chantier énorme! Je m’explique.

    Depuis tous petit, ce sont nos parents, nos grand mères qui nous éduquent aux goûts, aux différents plats, quel fut mon plaisir de découvrir de nouvelles saveurs lors des semaines du goûts lors de mon enfance. De ce fait, des habitudes alimentaires sont encrées dans notre quotidien, et il est je pense bien difficile de les éteindre…

    Un exemple, combien de fois entendons-nous le mot « accompagnement » lors de nos repas? Que ce soit chez soi, à la cantine, au restaurant? L’idée derrière ce mot, c’est qu’on fait d’un plat une viande, un poisson, et on ajoute à cela une petite touche qui sont les légumes ou les féculents. On se concentre vraiment sur la viande ou le poissons. Je ne sais pas si je suis le seul, je ne pense pas, mais quelle difficulté de cuisiner seulement des légumes, le réflexe de l’associer à une viande revient à grand pas.

    Le pain en est de même, j’ai pris pour habitude en hivers de me préparer des soupes de légumes, mais systématiquement, je sens l’envie incontrôlable de décongeler un pour de pain pour aller avec, ou ajouter un brin de vermicelle. Bref, ce ne sont que des exemples, il en existe énormément, d’ou l’utilité pour moi d’un petit article sur comment aller à l’encontre de ses envies et donc changer ses habitudes.

    Pour en revenir à l’axe principal de l’article, vous avez presque supprimé toute mon alimentation. Même si je n’ai jamais bu de lait au petit déjeuner, je me suis « forcé » (dans un premier temps, c’est devenu une habitude) à manger des yaourt. Le laitage fait parti de notre quotidien, fromage, yahourt, je passe les produits conditionnés…) Les céréales, c’est encore pire : pain, céréales pour le matin, pâtes, brioches… j’en passe. Bref, déjà en énonçant cela, je me souviens de la résolution de l’année dernière, changer mon petit déjeuner pour quelque chose de « plus équilibré » : Un verre de jus d’orange, un yaourt, et des céréales. Me voilà sans petit déjeuner avec cet article, et en reparlant d’habitudes, comment passer de ce déjeuner à des oeufs?

    Venons en aux repas du midi, outre les tentations des pâtisseries pour lesquelles j’essaye de me limiter à une par semaines (ce qui n’est pas très évident…) Il y a de bon petits plats, mais beaucoup en sauce, cuisiné avec du gras, bref, en appliquant ces conseils, je ne mange plus que du blanc de poulet, et sans haricots car ils baignent dans l’huile…

    Cela me fait penser à une remarque que j’ai eu à la lecture de cette page : En une semaine, quels sont les excès que vous vous accordez? Je ne connais pas votre environnement, mais entre les repas à la cantine d’entreprise, les sandwichs pour le manque de temps, les repas chez les potes, les sorties restaurants, est-il réellement possible de contrôler son alimentation…?

    Voilà, je remercie encore Fabien pour la qualité de l’article sur le plan des détails des aliments conseillés ou non, j’espère qu’il aura eu le courage d’aller au bout de mon commentaire. Je pense qu’un article pour changer nos habitudes, évoluer progressivement vers une alimentation saine avec la possibilité de faire avec les « moyens du bords » en limitant la casse serait bien agréable!

    • Fabien 12 janvier 2014 à 18 h 46 min #

      Salut RD2 !

      Merci pour tes encouragements et pour ton article très intéressant.
      Figure toi que j’ai rencontré le même problème avec le gluten, quand on mange des pâtes tous les jours c’est dur d’arrêter.

      Je suis en train de plancher sur une formation qui traitera justement de ce sujet dans sa globalité (nutrition et sport).

      En effet l’idée d’un article sur le changement des habitudes est une bonne idée, j’essaierai de faire bientôt.

      Déjà ce mode d’alimentation est simplement un ensemble d’habitudes propre à chaque famille et à chaque pays. Un japonais se fout de ne pas manger de pâtes… Puisqu’il n’en mange pas.
      Aucun aliment est indispensable et c’est bien pour ça qu’on peut faire cette suppression.

      Dans un premier supprime les produits industriels.
      Dans un deuxième temps, remplace les allergènes (gluten et caséine) par des alternatives saines : pain sans gluten, laits végétaux…
      Dans un troisième temps, essaie de te sevrer si tu le souhaites de ces alternatives.

      Il ne s’agit pas d’avoir une alimentation parfaite exempte de tout produit « plaisir ».
      La première chose à savoir est que tu peux faire de très bons plats sans gluten, il faut de l’imagination. Tu n’es pas obligé de manger poulet/haricots verts tous les midis.
      La deuxième chose c’est que tu peux manger de la merde de temps en temps : perso une fois ou deux par mois, je me prends une pizza, j’adore ça et ça me permet de maintenir mon bon régime alimentaire le reste du temps.
      Des écarts de temps à autre ne vont pas faire grand chose (sauf si t’es vraiment intolérant au gluten).
      Après pour le midi, je me fais des plats improvisés dans un tupperware : ça va des rouleaux de printemps aux salades composés en passant par juste quelques fruits.
      Il est capital d’apprendre des recettes qu’on peut emporter pour justement s’affranchir des sandwichs !

  17. Virginie 24 janvier 2014 à 11 h 30 min #

    Merci Fabien pour ton article très intéressant, on y apprend vraiment plein de choses.

    Cependant, j’ai une petite question! A la fin de ton article, tu parles des bonus pour la musculation mais que penses-tu des capsules de thé vert et du son d’avoine pour le sport en général pas que la musculation? Est-ce efficace pour éliminer les graisses?

    C’est vraiment dure de supprimer les pâtes moi qui adore ça mais je souhaite un résultat plus rapide alors je vais faire plus attention à mon alimentation.

    • Fabien 27 janvier 2014 à 20 h 54 min #

      Merci à toi Virginie !

      Les capsules de thé vert semblent en effet avoir un rôle dans la perte de graisse, d’ailleurs le NuPower en contient.
      Sinon tu peux tout simplement boire du thé vert.

      Pour éliminer la graisse retiens qu’il n’y a pas d’aliment miracle (une partie y est justement consacrée dans l’ebook que je suis en train d’écrire), cela passe par une diminution calorique en agissant sur les glucides (donc les pâtes).

      Cela dit oui il y a des éléments qui agissent en synergie avec la diminution calorique pour mieux répartir le gras, je pense surtout à la consommation de capsules d’omega-3 !
      Si tu veux perdre de la graisse localement c’est difficile mais retiens qu’un travail en séries longues et répété régulièrement tout au long de l’année limite le dépôt de gras sur la zone car il favorise la circulation sanguine à cet endroit-là.
      Par exemple si tu fais 100 crunchs 3 fois par semaine toute l’année, le gras aura moins tendance à se déposer sur les abdos si tu prends du poids.

      Le son d’avoine est bien meilleur que les pâtes, ça c’est clair, mais ça ne fait pas perdre de la graisse pour autant.
      Pour te donner mon propre exemple, quand j’ai arrêté de manger des pâtes j’ai perdu 8 kg en même pas deux mois !
      Et c’est vrai que c’est dur d’arrêter les pâtes, c’est une vraie drogue…

      En espérant avoir répondu à tes questions !

  18. Tao 19 février 2014 à 21 h 54 min #

    Merci pour ce super article Fabien 😉

    La partie sur la whey me laisse perplexe… il s’agit d’après ce que j’ai lu ça et la de protéine de petit lait. Cependant tu précises aussi que le lactose n’est pas bon pour nous.

    Peux-tu me nous donner qques éclairages?

  19. Tao 19 février 2014 à 21 h 55 min #

    En fait suite au commentaire précédant je voudrais juste rajouter, les protéines à base de blanc d’oeufs ne seraient elles pas de meilleurs alternatives?

    • Fabien 14 mars 2014 à 10 h 47 min #

      Salut Tao, merci à toi !
      Désolé je n’avais pas vu ton commentaire.
      La whey est une des protéines du lait mais qui ne pose pas tous les problèmes de la caséine. Le lactose est le sucre du lait, on peut ne pas le tolérer mais les symptômes sont uniquement des problèmes intestinaux (diarrhées, vomissements…), à la différence de la caséine et le gluten qui sont bien plus problématiques.
      L’isolat de whey que je prends n’a pas de lactose.
      La whey est surtout utile pour la praticité, pour le prix, mais il est vrai que maintenant des protéines de blanc d’œuf bio sont sorties et il est probable que ce soit mieux, par contre le prix double par rapport à la whey.

  20. Raph 13 mars 2014 à 18 h 23 min #

    Honnetement, je ne critique pas pour critiquer mais j’aimerai bien connaître tes sources hormis YouTube.

    Y a quelques points à soulever: l’utilisation de la créatine par exemple. C’est tout simplement inutile pour les sportif. C’est bien pour les sédentaires qui se remettent au sport mais pas pour ceux qui ont l’habitude d’en faire. Et pour cause, quand on pratique une activité physique on synthétise assez de créatine, tout le supplément n’est pas absorbé mais il est évacué dans les urines.

    Pour le catabolisme des protéines, sauf dans des situations de carences extrêmes ou de jeun, chez un sportif (même les grands sportifs) il y a une déplétion proteinique musculaire que de +/- 10%, et qui est vite reprise avec une alimentation normale.

    Certes, si tu veux gagner en masse là tu as intérêt à en stocker des prot. Là encore une fois ce n’est pas que des protéines que tu stock mais aussi du sucre et autre…

    Vous parlez des aliments bio, il me semble qu’il n’y a pas de protéines et de créatine de synthèse BIO. Alors on prône une alimentation saine avec du bio d’un coté mais par contre on va ingurgiter des cochonnerie purement synthétique? Pas logique…

    Bref, je suis kiné aussi avec un master en nutrition du sport, et si tu veux mes sources je te les envoie.

    Bien confraternellement.

    • Fabien 14 mars 2014 à 11 h 12 min #

      Je ne me base pas ou peu sur Youtube, si c’est par rapport au fait que je conseille d’y aller voir certaines vidéos dans cet article.

      Je suis curieux de voir tes sources effectivement, la prise de créatine montre par l’expérience qu’elle est efficace chez le sportif (pas tout le monde n’y répond). Et en effet c’est normal puisque la synthèse endogène est assez faible. De plus la créatine exogène est absorbée à 100%.
      D’où ma curiosité par rapport à ce que tu dis.

      C’est par rapport aux BCAA intra-séance que tu dis ça ? Je n’ai pas saisi par où tu veux en venir.

      En protéine bio il existe le blanc d’œuf, mais comme dit dans ma réponse juste au-dessus, c’est bien plus cher.
      Après ce n’est pas parce que c’est synthétique que c’est de la merde, tu fais un amalgame.
      La vitamine C de synthèse a exactement la même biodisponibilité que la vitamine C naturelle sauf que généralement dans la naturelle, par exemple les comprimés d’acerola en pharmacie, des excipients sont rajoutés.
      Après comme je le dis ce sont des compléments, à ne pas substituer avec l’alimentation solide. Encore une fois ce n’est pas parce que c’est synthétique que c’est de la merde, ce raisonnement disqualifierait tous les compléments alimentaires (et aussi les médicaments d’ailleurs).
      Or la créatine, la vitamine C, D ont beau être synthétiques, ils ont montré leurs effets bénéfiques à de multiples reprises !

      Je me renseigne peu par rapport à mes cours (beaucoup de stupidités), surtout par internet et par des livres (mais il faut faire le tri), donc ça ne m’étonne pas qu’on ait appris des choses différentes. Je veux bien savoir tes sources.

      Bonne journée.

  21. Joakim 5 janvier 2015 à 16 h 10 min #

    Très très bon article, je suis d’accord en tout point avec vous! Des choses qui devraient absolument être enseignés pour sensibiliser les tout petits en commençant par des choses simples jusqu’aux plus grands où on pourrait parler avec des mots plus complexes (gluten par exemple) mais malheureusement ce n’est pour l’instant pas possible parce que les industriels mettent la pression en faisant des pubs mensongères etc etc…

    Un sportif au Staps de Nantes, 18 ans, soucieux de son alimentation.

  22. Adri 21 juillet 2015 à 23 h 12 min #

    Salut, j’espère qu’il n’est pas trop tard pour poser des questions, je suis un ancien sportif de haut niveau, maintenant je me maintiens pendant mon temps libre(musculation natation course a pied), je me demandais à propos de la créatine si ça ne pouvait pas entrainer des problème au niveau de l’intestin et des reins ? Personne ne ma jamais dis clairement le vrai du faux.
    Super article merci

    • Fabien Delcourt 31 juillet 2015 à 0 h 10 min #

      Salut Adri, alors non la créatine ne cause pas de problème au rein, c’est un mythe (comme celui des protéines). Si tu as des reins en bonne santé, tu n’as aucun souci à te faire 🙂

  23. Adri 21 juillet 2015 à 23 h 13 min #

    Même question pour la leucine

  24. John 30 juillet 2016 à 17 h 49 min #

    Et sinon, des sources scientifiques pour justifier le tout … et surtout le n’importe quoi?

    • Fabien Delcourt 20 août 2016 à 21 h 35 min #

      Ce n’est pas un site scientifique, si tu veux des sources achète des bouquins ou va voir pubmed. Je suis là pour faire de la vulgarisation, pas pour écrire toutes mes sources. Chacun ira vérifier s’il le souhaite 🙂

Laisser un commentaire