4 éléments indiquant que votre copine est enceinte

4 éléments indiquant que votre copine est enceinte :

Attendre un enfant est un événement merveilleux, et on vous souhaite de l’expérimenter. Cela peut être aussi une surprise inattendue, suivie d’une angoisse terrible conduisant à l’avortement et éventuellement à la séparation du couple.

Anticipez ce qui peut arriver

Vous pourriez faire partie d’un de ces deux cas : votre copine (ou femme si vous êtes marié) et vous-même espérez avoir un enfant, et vous vous demandez si un jour votre partenaire vous annoncera la bonne nouvelle. Ou bien vous et votre copine n’êtes pas prêts à devenir parents pour une variété de raisons légitimes (situation financière, objectifs de vie et surtout de carrière, besoin de prendre le temps).

Quelle que soit votre situation, une surprise peut toujours arriver, même si les outils et dispositifs permettent de mieux anticiper et prévenir les grossesses. Vous comprenez donc l’utilité de repérer les signes d’une grossesse potentielle, surtout si vous ne désirez pas un enfant dans l’immédiat : hors de question d’arriver à un stade de non-retour parce que vous ignoriez les facteurs.

Il faut vous investir

N’allez pas croire que votre copine peut vous avertir à temps : plusieurs fois des femmes ont été prises au dépourvu en apprenant qu’elles étaient enceintes de plusieurs semaines. Si en effet elles sont les plus à même à comprendre les changements dans leur corps, dans plusieurs cas cela ne suffit pas.

Mieux vaut rester vigilant donc et comprendre les éléments conduisant à supposer la grossesse. Soit vous désirez un enfant et vous pourrez apprécier le suspens avant d’avoir une confirmation définitive, soit vous pourrez éviter une catastrophe en vous retrouvant avec un enfant à charge, si vous n’êtes pas prêt.

1. Une fatigue régulière

La grossesse implique des changements physiologiques importants et qui conduiront vraisemblablement à des épisodes de fatigue plus ou moins prononcés.

Si vous fréquentez votre copine depuis un moment, il sera plus facile de remarquer ce facteur car vous serez habitué à la façon dont elle communique son énergie : si celle-ci est curieusement en baisse, voyez si vous pouvez faire le rapprochement à la dernière fois où vous avez fait l’amour. Etiez-vous correctement protégé ? Pas d’incident particulier comme un craquement du préservatif ? En général les femmes sont capables de déterminer si tout s’est bien passé ou si un incident s’est produit.

La fatigue seule ne suffit pas à indiquer une grossesse, il peut s’agir d’un épisode de croissance, d’une phase difficile (problème de famille, anxiété venant du travail, etc), ou d’une simple envie de flemmarder de sa part. Mais si votre partenaire semble surprise également et déconcertée tout en multipliant les siestes… alors c’est un premier bon indicateur.

2. Un appétit dévorant

Cela ne se passe pas que dans les films, les femmes enceintes ont bel et bien une faim considérable. Mais un meilleur signe indiquant une grossesse serait de voir précisément ce qu’elle souhaite manger, ou du moins ce qu’elle désire combiner : de nombreuses femmes enceintes effectuent des mélanges d’aliments originaux, tantôt intéressant, tantôt peu ragoûtants.

Il s’agit généralement d’aliments lui donnant du plaisir, et donc forts en sucre : crèmes glacées, hamburgers, gâteaux… certaines aiment aussi ajouter du fromage et prendre de fortes concentrations de viandes. Bref, rien de bien sain au niveau de l’alimentation.

Observez donc si elle a une tendance à associer des plats qui, jusqu’à présent, ne l’étaient pas : par exemple des nouilles puis un pot de glace, ou un gros sandwich suivi de crêpes, etc. Soyez aussi vigilant à propos des nourritures qui la rebutent : certains mets la rendront mal à l’aise, générant ainsi des préférences alimentaires extrêmes et imprévisibles.

3. Des nausées spécifiques

Un des signaux les plus connus est évidemment la nausée, une des phases certainement les moins plaisantes à traverser. De nombreuses femmes ont témoigné (plus ou moins sérieusement) leur regret de ne pas avoir avorté durant ce passage, c’est pour dire si les sensations peuvent être désagréables…

Il y a quelques détails qui définissent précisément une nausée de grossesse : premièrement elles interviennent en moyenne la matinée, et peuvent se reproduire à intervalles régulières de la deuxième à la huitième semaine du processus. Vérifiez aussi si votre partenaire est davantage sensible aux odeurs : des sens exacerbés peuvent contribuer aux malaises et au besoin de vomir.

Comment réagir efficacement ? Il faut juste être présent et l’aider : ce qui doit sortir… sortira. Essayez surtout de diffuser des odeurs qui sont dans ses préférences : parfums légers, bâtons d’encens, bougies… l’important est de ne pas avoir la main lourde, car des senteurs artificielles trop marquantes peuvent donner le tournis et créer l’effet inversé.

4. Les toilettes, son refuge

On reste dans le même registre car c’est un indicateur important : si votre copine passe de nombreuses fois aux toilettes, et surtout s’y rend plus que d’habitude, alors il y a des chances que sa vessie lui joue des tours et que cela est lié à la grossesse.

Bien entendu cet élément est lié aux appétits divers et accentués : mais des besoins pressants dès les premières semaines de la grossesse ont pu être observés chez la majorité des femmes, qu’elles mangent beaucoup ou non. Lui apporter le sujet peut être un peu délicat et embarrassant mais cela vaut la peine de le faire : a-t-elle l’impression d’évacuer plus que d’ordinaire ? Ressent-elle des changements dans son corps ? Il faut être dans le concret et faire preuve de vigilance chaque jour, la grossesse étant une évolution lente qui peut prendre par surprise.

Renforcez votre couple

Plus vous serez à même de comprendre les différents phénomènes de la grossesse, plus vous montrerez à votre partenaire que vous êtes quelqu’un de responsable et d’attentif. Vous lui montrerez aussi que vous êtes prêt à relever des défis dans lesquels vous savez peu de choses pour le moment, ce qui est apportant car votre copine n’aura pas toutes les réponses et cherchera de l’aide et du support. Plus vite vous vous placez en tant que support, mieux se passera la transition car vous pourrez évoluer dans un cadre de confiance. Plus vous êtes unis et plus vous serez capable d’élever votre enfant et de le guider face aux défis futurs.

On l’a plus ou moins souligné ici et dans plusieurs articles, mais votre priorité est de bien communiquer, même s’il s’agit d’échanger sur des banalités. L’important est de savoir que vous pouvez dépendre l’un l’autre à tout moment, surtout lorsque vous serez en proie aux doutes et aux incertitudes, ce qui est normal et ne doit pas vous faire reculer. Comprenez qu’on n’a pas toutes les solutions dans la vie, et que vous devez faire votre bout de chemin. Mais dans votre cas, veillez à progresser tous les deux, comme un couple solide, ceci afin de devenir des parents modèles. Bonne chance !


Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Savez-vous QUOI DIRE pour aborder une inconnue avec SUCCÈS ?

x