comment utiliser vos doigts lors du sexe

Comment utiliser vos doigts durant le sexe ? La méthode pas à pas.

Le « fingering », ou pour rester français, la manière d’utiliser vos doigts afin d’exciter votre partenaire et éventuellement l’amener à l’orgasme, est une technique que la plupart des hommes essaient lorsqu’ils font l’amour.

Et c’est une bonne chose car les femmes répondent positivement à différentes stimulations, et certaines ne peuvent pas aller au bout de leur plaisir seulement avec la pénétration. Etant donné que les lèvres du vagin et le clitoris constituent une zone très riche en nerfs, vous avez tout intérêt à vous servir aussi bien de vos doigts que de votre langue si vous êtes prêt à passer la cap en la stimulant oralement.

Mais que vous fassiez la totale ou que vous préfériez en rester sur l’usage seul de votre main, il est important que vous sachiez comment bien utiliser le fingering afin de stimuler efficacement votre partenaire. Il s’agit après tout d’un des préliminaires les plus solides, et bien appliquer de légères pressions sur les bons endroits apportera de superbes réactions.

Quelles sont les choses à faire et à ne pas faire ? On vous explique tout ici :

Préparez bien avant de commencer

Utiliser vos doigts fait partie des préliminaires, mais ce n’est pas la première chose à faire, bien au contraire.

La fille a besoin d’être excitée au préalable, ce qui est compréhensible car appliquer des pressions voire une pénétration lui sera douloureux si elle est sèche.

Commencez donc doucement : embrassez-vous, caressez-la, déshabillez-vous progressivement, mettez-vous en motion ensemble… il n’est pas nécessaire de faire compliqué et de réfléchir à l’excès. Touchez-vous, regardez-vous, anticipez ce qui va arriver. Il ne s’agit pas seulement de rendre la fille « prête », mais de vous mettre aussi dans de bonnes dispositions. Lorsqu’on est stimulé, un liquide fin et transparent s’échappe du pénis permet de faciliter la pénétration.

Prenez donc les minutes qu’il faut avant même de penser à faire glisser votre main sur son entre-jambe. L’idéal est d’exciter suffisamment votre partenaire au point qu’elle attrape votre main pour l’amener là où il faut. Certaines plus timides ne prendront pas l’initiative, mais cela ne vous empêche pas de descendre progressivement jusqu’à-ce que votre intention devienne claire. Si elle vous laisse faire et continue à vous embrasser et à vous caresser, aucune raison de vous arrêter. Si au contraire elle se fige comme paralysée, si elle refuse ou se rétracte, cessez immédiatement et continuez quelques préliminaires. Certaines filles ont besoin de temps, et la plupart d’entre nous feraient bien de démontrer du tact et de la patience.

  • Un autre élément que l’on aurait pu dire au début est la question de l’hygiène.

Pas besoin de vous faire un tableau, si la demoiselle découvre que vous avez des ongles longs et noirs, elle ne vous laissera sûrement pas faire ce que vous voulez. Ne lésinez pas sur cet aspect et veillez à garder une taille raisonnable, aucun bord anguleux, et une propreté convenable. En général les filles sont très vigilantes sur ce détail.

  • Pour résumer, ne le faites pas à n’importe qui.

Se servir de ses doigts n’est pas une pratique commune, contrairement aux autres préliminaires. Si une caresse et un baiser restent dans un soft et doux, le fingering est une transition claire au sexe, ainsi il faut que vous vous sentiez tous les deux suffisamment intimes pour passer ce cap. N’essayez jamais, j’ai bien dit jamais, de glisser votre main dans ses sous-vêtements comme si ce n’était rien. C’est un geste audacieux qui se doit d’être toléré au préalable, et pour cela, il faut primer sur le confort, c’est-à-dire veiller à ce qu’elle mouille suffisamment.

Ne la pénétrez pas immédiatement

Vous pouvez lui donner beaucoup de plaisir (et vous amuser) rien qu’à caresser ses lèvres vaginales. Si vous vous y prenez bien, vous la rendrez de plus impatiente et désireuse d’aller plus loin.

Ne rentrez donc pas votre doigt dans l’immédiat. Si vous parvenez à toucher son clitoris, surtout ne le pressez pas ! Vous ne voulez pas lui faire mal au point de sauter au plafond comme un chat. Préférez de douces motions circulaires avez le bout de votre index ou de votre majeur. Ne vous laissez pas démonter si elle ne vous laisse pas faire, cela ne veut pas forcément dire que vous ne vous débrouillez pas bien. Il est possible aussi qu’elle ne se sente pas capable de vous faire confiance à ce point. C’est un peu comme si elle jouait avec votre pénis en risquant de vous faire très mal. Il est donc compréhensible qu’elle vous demande de ne pas toucher cette zone.

La bonne méthode

Une fois que tous les préliminaires sont exécutés et que l’anticipation est à son comble, votre partenaire sera réceptive à une pénétration. L’idéal est de positionner la paume de votre main sur son sexe, vos doigts dirigés vers le bas. Vous pourrez ainsi entrer facilement votre majeur. Veillez à ce que votre doigt soit bien humide, si ce n’est pas le cas, revenez à quelques préliminaires. Normalement, le simple fait de la toucher et de la masser sur cet endroit devrait faire l’affaire. Dans le cas contraire, vous pouvez utiliser de la salive.

Une fois à l’intérieur, accompagnez avec des petits gestes : le mieux est de tenter de ramener le bout de votre doigt comme si vous faites « viens, approche ». Tentez quelques motions circulaires sans exagérer.

La meilleure approche est d’épouser son corps, qui devrait répondre à vos stimulations : c’est-à-dire collez bien votre main et, tout en bougeant vos doigts, accompagnez les mouvements de va-et-vient de votre partenaire en la tenant dans vos bras. Je vous recommande aussi de continuer à l’embrasser partout où vous pouvez afin d’ajouter une note de tendresse et de désir (ce qui lui donnera envie de prendre peut-être une position). En général, ajouter un doigt ou deux peut amener une très bonne réponse de sa part.

Il se peut que la demoiselle réagisse différemment : certaines ne bougeront pas, d’autres se colleront sur vous pour savourer le plaisir que vous leur offrez, et on peut parler aussi de celles très orales qui peuvent vous encourager tout du long, voire vous glisser quelques mots coquins… Quoi qu’il en soit, veillez à ce qu’elle et votre doigt soient bien mouillés au départ, et faîtes dans la simplicité.

Plus que des techniques, il s’agit surtout de bien faire les choses.

Le fingering est plutôt simple à exécuter lorsqu’on sait comment s’y prendre. Tant que vous privilégiez son excitation, votre partenaire appréciera ce moment. Il se peut qu’elle vous demande de passer rapidement à autre chose, et encore une fois, ne vous inquiétez pas outre-mesure : certaines filles savent ce qui les fait grimper au rideau, et quelques gestes bien placés en elles peuvent lui donner envie de vous agripper et de passer aux choses « sérieuses ».

Surtout, faîtes le test, allez-y progressivement, et vous aurez des résultats. On vous fera peut-être un autre article avec des techniques plus originales afin de pimenter le jeu, mais vous avez solidement de quoi faire.

Amusez-vous bien !

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Savez-vous QUOI DIRE pour aborder une inconnue avec SUCCÈS ?

x