Comment devenir professeur d’éducation physique et sportive ?

Une carrière dans le monde du professorat vous tente. Vous avez des qualités physiques et une certaine appétence pour toutes les activités sportives. Pourquoi ne pas devenir professeur d’éducation physique et sportive ? Un métier très enrichissant, qui vous met directement au contact des jeunes.

Quelles sont donc les études à suivre pour devenir prof d’éducation physique et sportive ? En quoi consiste le métier ? Quels sont les avantages et les inconvénients du travail ?

Découvrez comment devenir professeur d’éducation physique et sportive.

Qu’est-ce qu’un professeur d’éducation physique et sportive ?

professeur d’EPS

Le professeur d’éducation physique et sportive (EPS) a pour mission de transmettre ses connaissances et compétences auprès des élèves des niveaux collège et lycée (le second degré).

Il peut être amené à travailler en lycée pro, en lycée général, avec des élèves en situation de handicap, des classes à dispositif particulier comme la SEGPA, etc.

L’enseignant d’EPS est très polyvalent et se doit d’être adaptable. Auprès de lui, les élèves découvrent un certain panel d’activités physiques en lien avec le programme. Le prof transmet les valeurs sportives à ses élèves grâce à ces différentes activités. Les élèves sont amenés à vivre des émotions qu’ils doivent contrôler. Ils apprennent à se surpasser, à s’entraider, à se motiver, etc.

Le but est finalement de former le citoyen de demain. Les élèves sont préparés à entrer dans la vie active.

Un professeur d’EPS a 17 heures de cours devant élèves + 3 heures d’association sportive (AS) par semaine. Il s’agit là de proposer des activités sportives en plus aux élèves. Ces activités ont lieu le mercredi après-midi, le soir et/ou le midi dans la semaine. Les élèves qui viennent à l’AS sont volontaires (il n’y a aucune obligation d’inscription). L’enseignant peut amener les élèves en compétition UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire).

À ces 20 heures devant élèves s’ajoutent les temps de concertation pédagogique, les heures de préparation des cours, les conseils de classe, etc.

Quelles sont les études à suivre pour devenir prof d’EPS ?

Pour devenir enseignant d’EPS, il faut être titulaire d’un bac, peu importe lequel. À noter qu’il est plus simple d’avoir suivi un cursus général pour avoir une place à la fac mais aussi pour être à niveau.

Vous arrivez en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives). Vous poursuivez jusqu’à l’obtention de la licence. Puis vous intégrez un Master MEEF (Métier de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) EPS. Il faut donc avoir fait 5 ans d’études après le bac pour devenir professeur d’éducation physique et sportive.

Lorsque vous êtes en Master 1ère année, vous consacrez votre année à la préparation d’un concours. Le CAPEPS : Certificat d’Aptitude au Professorat d’Éducation Physique et Sportive.

Si vous obtenez ce concours et que vous validez votre 1ère année de Master, vous devenez donc stagiaire.

Vous êtes alors en alternance : 8h devant élèves + 3h d’AS la moitié de l’année dans un établissement et le reste du temps en formation. Vous terminez votre mémoire et passez une soutenance. Vous profitez également de multiples cours sur la mise en place d’une leçon d’EPS, les activités physiques, etc.

Cette année de stage, vous êtes tutoré par un enseignant d’EPS. Vous êtes également suivi par un formateur de l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation). Un inspecteur vous rend visite lors d’un cours en fin d’année. Il vous observe et échange avec vous ainsi qu’avec le chef d’établissement et votre tuteur EPS.

Chacun a son mot à dire sur votre potentielle titularisation. Si vous êtes titularisé et que vous obtenez votre 2ème année de Master, vous pourrez donc démarrer dès l’année scolaire suivante en tant qu’enseignant certifié d’EPS.

Il faudra avoir fait une demande de mutation au préalable. Vous serez ainsi rattaché à un nouvel établissement.

Quels sont les avantages et les inconvénients du métier d’enseignant d’EPS ?

professeur d’éducation physique et sportive avec ses éléves

Bien que le travail ne consiste pas qu’à être devant les élèves, c’est un métier qui laisse tout de même du temps. Souvent, les professeurs d’EPS continuent de pratiquer une activité physique. Certains font même de la compétition. Plusieurs d’entre eux sont très investis dans leur association sportive. Il est aussi possible de demander un cumul d’emplois. Vous pouvez faire quelques colonies durant les vacances par exemple.

Par ailleurs, vous avez une relation à l’élève bien différente de vos collègues. En effet, lors de vos séances, les élèves bougent, interagissent et vivent de nombreuses émotions. Vous apprenez à mieux les connaître et ils ont confiance en vous. Beaucoup sont très reconnaissants de ce que vous faites pour eux. Cette gratitude est touchante et importante quand vous êtes investi dans leur scolarité.

Toutefois, l’implication émotionnelle est aussi parfois un inconvénient. Les élèves se confient à vous et se détacher de leurs problèmes, lorsqu’ils sont importants voire graves, est difficile.

Le métier d’enseignant d’EPS demande une possibilité d’adaptation et de réorganisation sans faille. Vous êtes très dépendant de la qualité des installations sportives et des intempéries. Sans compter sur les élèves qui sont parfois très réceptifs et d’autres fois pas du tout. C’est un avantage car cela développe beaucoup de qualités et de compétences chez vous. Mais c’est aussi un inconvénient quand vous devez constamment vous adapter. Cela rend parfois le métier difficile.

D’ailleurs, le travail en extérieur est également un avantage et un inconvénient. L’été, vos collègues vous envient. Alors qu’ils sont enfermés dans leur salle, vous profitez du soleil. Mais quand l’hiver arrive, vous devez trouver le moyen de vous réchauffer entre 2 cours. Malgré un bon équipement, une journée entière dehors en plein hiver peut être rude.

Enfin, la possibilité de s’investir dans d’autres choses que l’EPS est un avantage. Vous pouvez être professeur principal, tuteur, proposer votre aide pour les devoirs des élèves, vous greffer à différents projets, etc. C’est un métier très riche.

Conclusion

Comme dans tous les métiers, l’enseignement de l’EPS a son lot d’avantages et d’inconvénients. Ce qui est important, c’est de savoir si vous vous sentez prêt à prendre une classe en charge. Vous avez envie de transmettre votre savoir et de contribuer à l’éducation des jeunes.

Si vous avez des aptitudes sportives et que vous vous sentez l’âme pédagogique, alors pourquoi ne pas se lancer ?

Le bac, le STAPS, le Master MEEF et le CAPEPS sont à votre portée si vous êtes motivé. Maintenant que vous savez comment devenir professeur d’éducation physique et sportive, vous n’avez plus qu’à vous lancer !

A ne pas manquer

Continuer la lecture